Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Faut-il souscrire une assurance propriétaire bailleur ?

Si le propriétaire bailleur n’est dans l’obligation de souscrire une assurance que si son logement est en copropriété, il est recommandé de se couvrir contre les principaux risques et sinistres qui peuvent intervenir, quel que soit le type de logement. Une assurance habitation PNO et une garantie loyers impayés vous permettent d’être protégé(e) de façon optimale.

En cours de chargement...

Sommaire

Propriétaire bailleur : il est conseillé de souscrire une assurance

En principe, lorsque l’on est propriétaire bailleur et donc non occupant du logement que l’on détient, il n’est pas obligatoire de souscrire une assurance quelconque, à moins que le logement ne se situe au sein d’une copropriété. Seul le locataire est tenu de souscrire une assurance habitation dans beaucoup de cas. En revanche, la seule assurance du locataire ne vous couvre pas contre tous les risques locatifs, c’est pourquoi il est fortement recommandé de souscrire une assurance habitation PNO (propriétaire non-occupant), afin de compléter votre protection et avoir la garantie d’obtenir une indemnité en cas de problème lié à la location. Cette assurance inclut notamment la responsabilité civile et peut intervenir en cas de sinistre durant les périodes d’occupation, mais vous permet également d’être couvert durant les périodes de vacance locative, car les périodes durant lesquelles le logement est vide représentent également un risque. De plus, pour pallier les risques de loyers impayés, il est recommandé de souscrire une Garantie Loyers Impayés qui vous couvre contre les pertes de revenus.

Bon à savoir

L’assurance habitation PNO vous permet de bénéficier d’avantages fiscaux, car vous pouvez déduire le coût de l’assurance des revenus fonciers afin de réduire votre montant d’impôt.

Assurance habitation PNO : quelle couverture ?

Dans le cadre d’une assurance habitation propriétaire non-occupant, vous pouvez bien entendu choisir votre niveau de couverture et souscrire certaines garanties spécifiques en fonction de votre situation. Par exemple, si vous louez un logement meublé, il est préférable de choisir une garantie spécifique, qui couvre les meubles du logement dans le cas où vous subissez un vol ou que le mobilier est dégradé.

Outre ces spécificités, pensez à vous couvrir contre les principaux risques et sinistres, à savoir l’incendie, le dégât des eaux, le bris de glace, l’explosion et les catastrophes naturelles. Il s’agit en définitive de la couverture minimale vous permettant d’être indemnisé(e) dans le cas des principaux sinistres les plus répandus.

Assurance GLI : dans quelles conditions y souscrire ?

La garantie loyers impayés est fortement recommandée pour vous couvrir dans le cas où votre locataire cesserait de verser ses loyers. En cas de défaut de paiement, c’est l’assurance qui se substitue au locataire en vous indemnisant, moyennant un délai de carence selon les contrats. Cette assurance fonctionne également en cas de décès du locataire, le temps de le remplacer.

En revanche, pour pouvoir souscrire cette garantie, vous ne pouvez pas demander à votre locataire d'apporter des garants et l’assurance n’acceptera de vous couvrir que sous certaines conditions. Par exemple, la compagnie d’assurance est en droit d’évaluer la solvabilité du locataire et vous devez impérativement louer un logement respectant les critères de décence.

Bon à savoir

Pensez à demander conseil à l’agent immobilier en charge de la gestion locative du logement concernant la couverture la plus adaptée dans votre cas.

Plus de conseils :