Rechercher un article

Location : quels sont les travaux à la charge du propriétaire ?

Location : quels sont les travaux à la charge du propriétaire ?

Un bien immobilier mis en location nécessite la réalisation de travaux réguliers, dont la charge est répartie entre le locataire et le propriétaire. Electricité, canalisation, chaudière… quels sont les travaux devant être pris en charge par le propriétaire du logement loué ?

Location : quels sont les travaux à la charge du propriétaire ?

Les 10 travaux les plus courants à la charge du propriétaire

D’une manière générale le propriétaire doit prendre en charge tous les travaux nécessaires pour garantir la décence du bien immobilier mis en location, ainsi que les travaux les plus coûteux. Le locataire s'occupe lui principalement des travaux d'entretien courant. Les 10 travaux les plus habituels, qui sont à la charge du propriétaire, sont ceux qui concernent :

  1. La remise aux normes et la réparation des réseaux d’électricité et de gaz.
  2. Le système de ventilation.
  3. Les systèmes de chauffage.
  4. L’alimentation en eau potable.
  5. Le changement d’un robinet ou d’un mitigeur.
  6. La réparation des canalisations et de la tuyauterie.
  7. Le remplacement de la chaudière.
  8. Le détartrage d’un chauffe-eau électrique.
  9. Le remplacement de revêtement du sol dû à sa vétusté.
  10. Le remplacement des fenêtres en cas de vétusté.

Bon à savoir

Le fait de réaliser des travaux dans le logement loué ne permet pas au propriétaire de procéder à une augmentation du loyer.

Entrée dans les lieux : le propriétaire doit délivrer un logement en bon état

Surface minimale, éclairage, ventilation… le propriétaire d’une location a l’obligation de délivrer un logement décent à son locataire. A ce titre, le propriétaire doit remettre à son locataire l'ensemble des diagnostics immobiliers obligatoires (risques naturels et technologiques, diagnostic de performance énergétique, risques d'exposition au plomb, gaz et électricité…) avant même son entrée dans les lieux. Ces diagnostics permettront d'informer le locataire de l'état du logement qu’il va louer et d'éviter de futurs litiges. Si le logement loué n'est pas en bon état au moment de l’entrée dans les lieux du locataire, celui-ci est en droit de réclamer les réparations ou travaux nécessaires. Le propriétaire doit donc financer les grosses réparations et les remises à neuf pour que le bien soit considéré comme décent. Précisons que le propriétaire et le locataire peuvent se mettre d'accord pour que les travaux soit pris en charge par le locataire, en contrepartie d’une exonération de loyer temporaire. Cet accord doit faire l'objet d'une clause spécifique, inscrite dans le contrat de bail de location. Cette clause doit préciser les travaux qui seront effectués par le locataire et les modalités de leur imputation sur le loyer.

Défaut d’entretien : qui prend en charge les travaux ?

Le propriétaire n'est pas tenu de prendre en charge les travaux dus à un défaut d'entretien du locataire ou à une mauvaise utilisation des équipements.

Vidéo : les travaux qui incombent au propriétaire

Les travaux pris en charge par le propriétaire pendant la location

Au cours de la location, le propriétaire doit garantir la décence de son logement. Il est donc en charge de nombreuses réparations et améliorations à effectuer pour que le bien immobilier loué respecte les critères de confort et de sécurité spécifiés par la loi. Le propriétaire doit gérer toutes les réparations qui ne relèvent pas des travaux d’entretien courant. Il doit notamment prendre en charge, de sa propre initiative ou suite à la demande du locataire, l'ensemble des travaux qui visent à réparer des dégâts occasionnés par la vétusté naturelle du bien immobilier (système de ventilation, humidité, portes, volets, chauffage, électricité, gaz, revêtements des murs et des sols en cas d’usure, plomberie...) ainsi que les travaux de mise aux normes, permettant des conditions de logement décentes. Il doit ainsi veiller au bon état et à la conformité de la menuiserie, des matériaux de construction, de l’installation sanitaire intérieure et du coin cuisine. Le propriétaire du logement mis en location doit également financer le remplacement des équipements coûteux comme une chaudière ou un radiateur.

Bon à savoir

Téléchargez l'intégralité de notre guide « Réparations locatives ».

Location : quels sont les travaux à la charge du locataire ?

Si de nombreux travaux sont à la charge du propriétaire, certains incombent au locataire. Ce dernier est notamment responsable des réparations locatives, c’est-à-dire de l’entretien courant du logement et des équipements mis à sa disposition, ainsi que des menues réparations. Ces réparations sont généralement simples, peu onéreuses et indispensables pour éviter la dégradation prématurée du logement. Le locataire doit notamment prendre en charge l’entretien de l’installation électrique, du chauffage et de la plomberie, le remplacement des fusibles et interrupteurs ou encore les raccords de peinture. La liste des travaux à la charge du locataire est détaillée par un décret du 26 août 1987. Précisons que le locataire peut effectuer certains travaux de sa propre initiative pour son confort personnel. Néanmoins, ces travaux doivent constituer de simples aménagements (changement de peinture, parquet…). Les véritables transformations (abattage de cloison...) nécessitent l'autorisation du propriétaire. En cas de désaccord avec le locataire, il est préférable pour le propriétaire de chercher une solution à l’amiable, afin d’éviter que le conflit ne soit porté devant le tribunal.

Copropriété : qui prend en charge les travaux votés ?

Les travaux d’amélioration des parties communes ou des parties privatives décidés par la copropriété (réfection de la cage d’escalier, ravalement de façade...) sont à la charge du propriétaire.