Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Comment louer un logement au RSA ?

S’il est difficile de trouver une location décente lorsque l’on est allocataire du Revenu de solidarité active (RSA), des solutions existent. Découvrez les conseils et astuces à suivre pour trouver un appartement ou une maison.

En cours de chargement...

Sommaire

Louer quand on est au RSA, cela peut être compliqué

Vous touchez le RSA et êtes actuellement à la recherche d’un logement ? Il va falloir vous armer de patience car louer une maison ou un appartement avec le Revenu de solidarité active (RSA) est un véritable parcours du combattant en raison des nombreux critères exigés par les propriétaires pour accepter un locataire. En effet, pour se protéger contre les loyers impayés les propriétaires réclament généralement que les locataires aient un emploi stable et perçoivent des revenus représentant au moins 3 fois le montant du loyer, ce qui est impossible si vous avez le RSA pour seul revenu. Vous pouvez également vous tourner vers le parc social pour trouver un logement. Les personnes sans emploi sont parfois prioritaires. Toutefois, pour trouver un logement dans le parc social, vous devrez réaliser beaucoup de démarches, sans compter que le délai avant d’obtenir un appartement ou une maison peut être particulièrement long en raison des nombreuses demandes. Toutefois, si vous êtes allocataire du RSA, sachez qu’il existe de nombreux dispositifs vous facilitant l’accès au logement. Ce n’est donc pas le moment de vous décourager.

Bon à savoir

Le RSA permet aux personnes sans revenus ou ayant des revenus faibles de bénéficier d’un complément pour vivre.

Allocataire du RSA : quels sont les logements accessibles ?

Si vous n’avez pas la possibilité de payer une caution et que vous ne disposez pas des revenus suffisants pour assumer un loyer dans le parc privé, vous avez toujours la possibilité de vous tourner vers un logement temporaire, le temps de trouver un emploi stable et de répondre aux exigences des bailleurs privés. Vous pouvez notamment vous tourner vers les foyers. Ce sont des bâtiments collectifs composés de chambres meublées et d’espaces de vie communs (cuisine, salle d’eau, etc.). Les foyers sont destinés en priorité aux ménages ayant des revenus limités ou des difficultés à se loger dans le parc immobilier traditionnel. Vous pouvez également vous tourner vers les résidences sociales où vous trouverez des petits logements (studios et F2). Les résidences sociales sont réservées aux personnes traversant de graves difficultés financières et qui n’ont pas les moyens de se loger chez un propriétaire privé.

Bon à savoir

Les locations en foyer ou en résidence sociale sont limitées dans le temps.

Bénéficiez du fonds de solidarité pour le logement

Aide financière destinée aux personnes rencontrant des difficultés pour payer les frais liés à leur logement, le FSL (Fonds de solidarité pour le logement) peut être une solution envisageable si vous êtes à la recherche d’une location tout en étant allocataire du Revenu de solidarité active (RSA). Le Fonds de solidarité pour le logement peut vous aider à trouver un logement dans le parc public ou privé. Le FSL propose des garanties de paiement de loyer et des charges locatives pour une période déterminée. Grâce au fonds, il est également possible de bénéficier de prêts sans intérêt ou des subventions pour le dépôt de garantie, le paiement du premier loyer, les frais d'agence ou encore les frais de déménagement. Le Fonds aide également les locataires en difficulté et menacés d’expulsion à rester dans leur logement. Les aides servent à rembourser les dettes de loyer, les frais d'huissier ou, plus généralement, les frais de procédure engagés pour se maintenir dans le logement. Pour faire une demande de FSL, vous pouvez vous adresser directement à la CAF, à votre Conseil départemental ou à l’ADIL (Agence Départementale d’Information sur le Logement),

Bon à savoir

Les conditions d’obtention du FSL peuvent varier d’un département à l’autre.

Peut-on bénéficier de l’APL quand on touche le RSA ?

Si vous êtes allocataire du RSA, vous pouvez peut-être être éligible à l’Aide personnalisée au logement (APL). Cette aide financière versée par la CAF (Caisse d’allocations familiales) vous permet de diminuer votre loyer. L’APL est versée chaque mois et est attribuée directement à votre propriétaire ou au gestionnaire de votre logement. Celui-ci réduit ensuite votre loyer du montant de cette somme. Si vous recevez l’APL, un forfait logement sera déduit de votre RSA. Vous pouvez donc cumuler APL et RSA mais ce dernier sera diminué légèrement. Le forfait logement évolue selon votre situation familiale (célibataire, marié, avec enfants). Il faut compter une réduction de 67,77 euros par mois pour une personne seule, 135,55 euros pour un ménage de 2 personnes et 167,74 euros pour un ménage de 3 personnes ou plus.

Bon à savoir

Pour faire une demande d’APL, les démarches sont simples. Il suffit de remplir un formulaire de demande, disponible dans la CAF de votre département.

Pour louer en étant au RSA, pensez à L’ALS

Si vous êtes au RSA et que vous ne pouvez pas bénéficier de l’Aide personnalisée au logement (APL) et de l’Allocation de logement familiale (ALF), vous pouvez peut-être obtenir l’Allocation de logement sociale (ALS) pour réduire le montant de votre loyer ou de votre redevance si vous vivez en foyer. Pour toucher l’ALS, l’habitation doit faire au moins 9 m² si vous êtes seul et 16 m² si vous vivez à deux. Il faut prévoir en moyenne 7 m² par occupant supplémentaire. D’autres conditions d’obtention de l’ALS peuvent être liées à l’âge du logement loué. Précisons que si vous êtes sous-locataire, la sous-location doit être déclarée au propriétaire pour bénéficier de l’ALS. Vous devez également être âgé de moins de 30 ans ou être hébergé chez un accueillant familial. Pour l’ALS, les ressources prises en compte sont celles des 12 derniers mois. Elles sont actualisées tous les 3 mois de façon automatique. Vous n’avez donc aucune démarche à faire.

Bon à savoir

L’ALS est versée aux personnes non éligibles à l’Aide personnalisée au logement (APL) ou de l’Allocation de logement familiale (ALF).

Pour trouver un logement, faites-vous accompagner par une association

Si vous êtes allocataire du RSA (Revenu de solidarité active), il peut être compliqué de convaincre le propriétaire de la façon dont vous payerez votre loyer et vos charges. Toutefois, sachez qu’il existe de nombreuses associations pouvant vous venir en aide, et ce, dans l’ensemble des départements du territoire. Nous pouvons, notamment, citer l’association « Solidarité Logement », qui possède une liste de propriétaires à Paris et en région parisienne. Ces propriétaires acceptent de mettre en place des loyers raisonnables afin de loger des personnes en difficultés. Avant de se rapprocher d’une association comme « Solidarité Logement », il est indispensable de faire le point sur vos ressources. Si vous avez déjà été locataire, l’association se renseignera ensuite auprès de votre ancien propriétaire pour s’assurer de votre sérieux. Précisons que ces associations proposent des logements décents, déjà visités par les bénévoles au préalable.

Bon à savoir

Avant d’obtenir un logement auprès d’une association, vous ferez le point avec les bénévoles sur vos ressources et vos besoins.

Plus de conseils :