Avez-vous le droit de vendre un bien immobilier occupé par un locataire ?

Morgane Jacquet
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Vous avez conclu un bail de location soumis à la loi du 6 juillet 1989 pour 3 ans. Le bail est toujours en cours et vous souhaitez vendre le bien immobilier. Il vous est possible de le vendre occupé.

Image
Avez-vous le droit de vendre un bien immobilier occupé par un locataire ?
Pour vendre un bien immobilier loué, il faut en informer le locataire. ©SL
Sommaire

La vente d’un bien immobilier loué est possible 

Aucune disposition légale ne vous interdit de vendre le bien immobilier avec le locataire en place. Il conviendra toutefois d’informer le locataire afin de vous organiser avec celui-ci pour que les visites soient organisées ainsi que la réalisation d’éventuels diagnostics. Le bail de location que vous avez signé avec votre locataire peut contenir une obligation pour ce dernier de se rendre disponible 2 heures par jours ouvrable en cas de mise en vente ou de relocation.

Bon à savoir

Si le locataire s’oppose à ce que des visites soient réalisées alors que le bail lui impose de se rendre disponible, vous pourrez engager sa responsabilité et lui demander le versement de dommages et intérêts, en réparation de votre préjudice que constitue l’impossibilité de faire les visites.

Pour vendre libre de toute occupation, un congé pour vente est nécessaire

Si vous décidez de vendre votre logement non loué, vous devez impérativement délivrer un congé pour vente au locataire, au moins six mois avant la fin du bail, par lettre recommandée avec demande d’avis de réception, par acte d’huissier ou remise en main propre contre récépissé. Le locataire bénéficie d’un droit de préemption pendant les deux premiers mois du délai de préavis de six mois : il est prioritaire sur l’acquisition du bien qu’il occupe. Sachez que votre locataire, si le bail de location le prévoit, doit se rendre disponible également pour les visites de votre bien ou éventuellement l’établissement des diagnostics. A noter : En cas de vente en bloc ou vente à la découpe, le locataire bénéficie d’un droit de préemption quand bien même il n’aurait pas reçu de congé pour vente.

Références juridiques

  • Article 15 de la loi n°89-462 du 6 juillet 1989
  • Articles 10 et 10-1 de la loi n°75-1351 du 31 décembre 1975
Estimer gratuitement votre bien en 2 min
Cet article vous a été utile ?
1
0

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
vendre-maison-atouts-valoriser-seloger
Vendre
Si vous avez pour projet de vendre votre maison, vous espérez sans doute le faire au meilleur prix et multiplier les visites pour pouvoir choisir les futurs acquéreurs. Mais pour générer des coups de...
Image
Il est essentiel de se sentir en phase avec l'agent immobilier et d'écouter son feeling. © Ridofranz - Getty images
Vendre
Vendre un bien immobilier est une étape essentielle dans la vie d’une personne, qu’il s’agisse de vendre un appartement, une maison, ou même un terrain. Choisir la bonne agence immobilière pour vous...
Image
Un vice caché n'est pas forcément connu du vendeur au moment de la vente. © aquaArts studio - Getty images
Vendre
Il n’est pas rare de vouloir effectuer des travaux avant de vendre son bien immobilier. Or, il est nécessaire de faire contrôler la qualité de ces travaux afin d’avoir la certitude qu’aucun vice caché...
Image
terre agricole dans le Gers
Vendre
Les prix des terrains agricoles ont, en moyenne, augmenté de 60 % ces 20 dernières années. Des chiffres qui témoignent de l'attractivité de ce type d'investissement. Vous êtes propriétaire d'un...