Ces biens qui se vendent en un temps record

Laetitia Lapiana
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

La crise de l’immobilier est là, le marché fonctionne au ralenti, avec des transactions gelées, des prix en baisse un peu partout sur le territoire et des délais de vente qui s’allongent. Tels des ovnis faisant l’objet d’apparitions furtives sur le marché, certains biens ne semblent pas très affectés par la morosité ambiante et continuent de se vendre à vitesse grand V, parfois même en 24 h chrono ! Mais quel est donc leur secret ? Quels atouts imparables ont-ils dans leur botte pour faire l’objet de transactions éclair ? Découverte.

Image
les biens qui se vendent rapidement
Parmi les atouts des biens qui s'arrachent, un état impéccable, de la luminosité, une cuisine moderne bien équipée et la présence d'un extérieur marquent des points précieux. @ Getty
Sommaire

Délais de vente, un marché à deux vitesses

Depuis bientôt deux ans, le marché immobilier s’est renversé, avec l’entrée dans une période marquée par un net ralentissement de l’activité, l’amorce d’une baisse du coût de la pierre plus ou moins prononcée selon les secteurs et, surtout, une demande bloquée par la hausse effrénée des taux d’emprunt et la chute de la production de crédits, laissant nombre de prétendants à la propriété – pourtant solvables – sur le carreau. Dans ce paysage immobilier des plus maussades, certaines catégories de biens continuent pourtant de résister à la crise. Mieux, une petite minorité d’entre eux fait l’objet d’un tel engouement que les ventes aboutissent en des temps records, là où d’autres logements restent en vitrine de longs mois durant sans même recevoir de visites...

Critères de base et spécificités communes aux biens les plus prisés

Si l’emplacement reste le grand dénominateur commun des biens qui tirent allégrement leur épingle du jeu, d’autres caractéristiques communes à ces catégories de logements qui se vendent rapidement entrent en ligne de compte :

  • Un logement au prix du marché, dont l’estimation a été correctement réalisée par un professionnel de l’immobilier.
  • Un logement en parfait état, sans travaux, notamment côté cuisine, sanitaires, électricité...
  • Un environnement privilégié, bien desservi en transports et avec toutes les commodités et commerces à proximité. Pour les biens familiaux, le secteur a aussi toute son importance pour la scolarisation des enfants, surtout si le logement se situe à proximité immédiate d’établissements scolaires de renom.
  • L’exposition et la luminosité font partie des critères prioritaires, avec souvent une demande pour des expositions Est-Ouest qui favorisent un ensoleillement toute la journée. Côté vue, les options les plus prisées portent sur une vue dégagée, l’absence de vis-à-vis, une vue rare sur un paysage de toute beauté, des espaces verts, des monuments....
  • Un emplacement de rêve, notamment pour les biens de luxe : bord de mer ou vue mer, dans des quartiers très huppés et autres vues imprenables selon la localisation...

Parmi les facteurs qui prennent de l’ampleur, le DPE est devenu un critère de recherche prioritaire pour une large frange d’acquéreurs, soucieux de bénéficier à la fois d’un bon confort thermique que de factures énergétiques plus digestes, mais aussi très frileux à l’idée d’engager des travaux de rénovation énergétique.

Des logements zéro défaut et clés en main

Quand on sait que près de 80 % des acquéreurs sont en quête d’un bien clé en main et sans travaux, pas difficile d’en conclure que ce sont les logements présentant un état irréprochable qui battent leurs concurrents à plates coutures. Non seulement ils ne présentent aucun défaut, mais toutes les planètes des tendances et exigences actuelles se sont alignées sur leur toit : rénovation récente et dans les règles de l’art – souvent réalisée par un architecte pour les biens haut de gamme ou de luxe – ; beaux volumes, agencement optimal sans pertes d’espaces (surtout pour les petites surfaces où chaque m2 compte !). Sans oublier les prestations de qualité, des équipements au top – cuisine et salle-de-bain neuves ou ayant fait l’objet d’une rénovation récente – et, comme bien souvent dans l’ancien, des éléments de charme comme parquet, moulures et cheminée. Pour les maisons, ce sera la présence d'une piscine et d’extérieurs soignés et fonctionnels, avec des terrasses et autres espaces de vie conviviaux.

Des atouts exceptionnels, rares ou atypiques

En marge des qualités propres aux biens à l’état impeccable, ceux qui présentent des atouts rares continuent de se tailler la part du lion dans le marché actuel. « Exceptionnel », « rare à la vente », « à saisir », « à ne pas manquer ! »... Le message est clair, voilà un bien risque de ne pas rester très longtemps sur le marché... Et cela ne vaut pas que pour les logements du segment haut de gamme. Pour les appartements, notamment dans les grandes villes et métropoles, la présence d’un extérieur, balcon, loggia et, surtout, d’une terrasse, fait des ravages auprès des acquéreurs prêts à dégainer. Suffisamment grande pour accueillir un espace repas et offrant une vue dégagée, voire imprenable sur la ville, la présence d’une belle terrasse peut même faire oublier les éventuels petits défauts du bien. Idem pour les cours et jardinets privés au rez-de-chaussée des immeubles, à condition d’en avoir pour son grade en luminosité ! Pour les maisons et villas, l’indispensable piscine – intérieure ou extérieure – fait souvent la différence, surtout dans des secteurs où sa présence est moins attendue. Idem pour un grand jardin paysager et bien aménagé en zone périurbaine ou proche, là où la taille des parcelles est souvent denrée rare.

Depuis la crise sanitaire et les confinements successifs, la présence d’un extérieur, notamment dans les grandes villes, est devenue le Saint Graal des acquéreurs en quête d'air et d’espace.

Des petites surfaces en cœur de ville dans les zones tendues ou touristiques

La pierre demeure un des placements les plus rémunérateurs malgré la crise qui, rappelons-le, est aussi celle de la demande, avec les difficultés connues pour trouver une location dans les zones tendues. Les petites surfaces et pied-à-terre sont traditionnellement l’apanage des investisseurs en quête d’une bonne rentabilité dans des secteurs où la demande locative – locations saisonnières, étudiantes, autre... – est forte et permanente. Dans ce contexte, la présence d’éventuels travaux peut ne pas représenter un frein pour l’achat, à condition que le prix de vente en tienne compte, que l’emplacement soit très central et que la rentabilité offerte par le secteur reste optimale.

Estimez gratuitement votre bien en 2 min
Cet article vous a été utile ?
16
1

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
vendre-maison-atouts-valoriser-seloger
Vendre
Si vous avez pour projet de vendre votre maison, vous espérez sans doute le faire au meilleur prix et multiplier les visites pour pouvoir choisir les futurs acquéreurs. Mais pour générer des coups de...
Image
Il est essentiel de se sentir en phase avec l'agent immobilier et d'écouter son feeling. © Ridofranz - Getty images
Vendre
Vendre un bien immobilier est une étape essentielle dans la vie d’une personne, qu’il s’agisse de vendre un appartement, une maison, ou même un terrain. Choisir la bonne agence immobilière pour vous...
Image
Un vice caché n'est pas forcément connu du vendeur au moment de la vente. © aquaArts studio - Getty images
Vendre
Il n’est pas rare de vouloir effectuer des travaux avant de vendre son bien immobilier. Or, il est nécessaire de faire contrôler la qualité de ces travaux afin d’avoir la certitude qu’aucun vice caché...
Image
terre agricole dans le Gers
Vendre
Les prix des terrains agricoles ont, en moyenne, augmenté de 60 % ces 20 dernières années. Des chiffres qui témoignent de l'attractivité de ce type d'investissement. Vous êtes propriétaire d'un...