Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Je prépare les visites de mon logement

Le prix est fixé, le mandat signé, le logement rangé… Reste à faire visiter et à trouver un acheteur. Pour mettre toutes les chances de votre côté, mieux vaut s’assurer des bonnes conditions de visite. Alors, comment aider l’agent immobilier à bien faire son travail ?

Finaliser

Organiser les visites avec l’agent immobilier

Pour trouver le bon acheteur, encore faut-il que les visites se déroulent dans les meilleures conditions. Vous devez donc faire le point dès le départ avec l’agent immobilier, pour savoir de quelle façon les visites seront organisées. Il vous faut définir une plage horaire durant laquelle l’agent immobilier peut venir réaliser les visites, mais il convient également de préciser si vous souhaitez être présent(e) ou non durant les visites.

L’avantage d’accepter les visites en votre absence, notamment durant vos journées de travail, c’est que cela laisse davantage de marge de manœuvre à l’agent immobilier qui pourra les planifier plus rapidement.

L’avantage d’être présent(e) durant les visites, c’est que vous obtenez un premier contact direct avec les acquéreurs et vous pouvez contrôler les informations données par l’agent immobilier.

Evaluer le projet de l’acheteur

Pour trouver le bon acheteur, il est utile de s’adresser à des personnes dont le projet est solide, afin de mettre toutes les chances de votre côté pour que la vente aboutisse en cas d’offre d’achat.

Vous pouvez donc établir une stratégie avec l’agent immobilier, qui consiste à interroger en amont les prospects et leur demander s’ils ont simplement consulté leur banque ou un courtier et s’ils ont obtenu un accord de principe pour le financement de leur projet immobilier. Vous pouvez également missionner l’agent immobilier pour demander aux prospects s’ils sont déjà propriétaires, quelle est leur profession, etc.

Bon à savoir

Interroger les acquéreurs sur leur projet vous permettra de faire une sélection des dossiers les plus solides, si vous devez recevoir plusieurs offres.

Se tenir au courant des visites

Les visites constituent toujours une bonne occasion de prendre connaissances des retours des prospects. Ces derniers peuvent faire des remarques parfois constructives à l’agent immobilier qu’il convient de prendre en compte, pour éventuellement revoir la stratégie, si le délai de vente s’allonge.

Prenez donc la peine de demander à l’agent immobilier un compte-rendu pour chaque visite, si ce dernier ne vous le propose pas spontanément et prenez ensuite le temps de les consulter. Si, au fil des visites, vous relevez que certaines remarques reviennent de façon récurrente, il est utile de les prendre en compte. Cela peut vous guider pour savoir comment mettre votre logement davantage en valeur ou ajuster le prix si besoin.

De plus, les comptes-rendus de visites vous permettent de garder un lien avec l’agent immobilier et de pouvoir juger de son travail et de sa motivation.

Faire le point sur le prix de vente

Si votre bien est en vente depuis plus de 3 mois et qu’il n’a reçu que très peu de visites, pas d’offre d’achat ou que vous n’avez reçu que des offres d’achat à un prix nettement inférieur à celui que vous avez fixé, il est temps de faire le point avec l’agent immobilier.

Chaque bien doit pouvoir trouver preneur, quels que soient son adresse, son état, sa surface, le nombre de pièces et de chambre : à partir du moment où il est au prix du marché, il sera vendu dans un délai raisonnable.

Dans le cas d’une vente dont le délai s’allonge, il est indispensable d’écouter les conseils du professionnel et de consentir une baisse du prix. Un bien, qui reste trop longtemps sur le marché, rencontre de moins en moins de succès et vous prenez le risque de devoir, à terme, le vendre dans la précipitation.

Bon à savoir

Si vous recevez une demande de la part de l’agence ou d’un prospect, pensez à être réactif et disponible. Les acquéreurs peuvent se lasser rapidement et se tourner vers un autre bien s’ils ne se sentent pas entendus.