Que couvre votre assurance habitation ?

Que couvre votre assurance habitation ?

L'assurance habitation est indispensable car elle permet de protéger son logement en cas de sinistre. Incendie, vol, bris de glace, catastrophes naturelles… que couvre-t-elle exactement ?

Que couvre votre assurance habitation ?

Quels sont les risques couverts par l'assurance habitation ?

En cas de sinistre, l'assurance multirisque habitation (MRH) couvre le logement de l’assuré et les biens qu’il contient (meubles, objets, etc.). Généralement, il s’agit des sinistres liés au vol, à l’incendie, à l’explosion, mais aussi aux intempéries. L’assurance couvre également le vandalisme, le bris de glace ainsi que les catastrophes naturelles et technologiques. Le contrat comporte la plupart du temps une assurance responsabilité civile, qui couvre les dommages causés à un tiers. L’assurance prendra en charge l’indemnisation dans des conditions précisées dans le contrat. Dans le cadre d’une copropriété, le syndic doit souscrire une assurance collective pour protéger les copropriétaires et les parties communes contre les dommages causés par des sinistres résultant d’un défaut d’entretien ou dus à la vétusté de l’immeuble. Pour qu’ils soient remboursés si un sinistre provoque des dégâts dans leur habitation, les copropriétaires doivent être considérés comme des tiers entre eux.

Conseils Seloger

Les contrats d'assurance habitation doivent obligatoirement comporter la garantie des risques de catastrophes naturelles, de tempête, d'attentats et d'actes de terrorisme.

Comment choisir son assurance habitation ?

Il est essentiel de choisir l’assurance habitation qui correspond le mieux à ses besoins et à son budget. Garanties, franchises, coût... les compagnies d’assurance proposent des offres adaptées à chacun, comprenant les garanties incontournables (responsabilité civile, dégât des eaux, bris de glace...) ainsi que des garanties optionnelles (garantie piscine, électroménager, rééquipement à neuf, protection juridique, etc.). Le tarif d’une assurance dépend des garanties choisies et des caractéristiques du logement (superficie, localisation…). Avant de signer son contrat d’assurance multirisque habitation (MRH), l’assuré doit donc vérifier que le montant de la prime d’assurance qu’il devra payer chaque année pour protéger son logement correspond bien à son budget. Si l’assuré a peu de biens de valeurs et un budget serré, il peut très bien se contenter d’un contrat offrant seulement les garanties de base.

Assurance habitation : est-elle obligatoire ?

Bien qu’indispensable, l’assurance habitation n’est pas obligatoire pour un propriétaire occupant, sauf si le logement est situé en copropriété. Dans ce cas, le propriétaire doit obligatoirement l'assurer au minimum en responsabilité civile. Si le propriétaire met son logement en location, il n’a pas non plus l’obligation de souscrire une assurance habitation. Il lui est toutefois conseillé de souscrire une « assurance propriétaire non-occupant » (ou assurance PNO), qui offre une couverture équivalente à l’assurance multirisque habitation (MRH). En cas de vacance locative, cette assurance couvre le propriétaire si un sinistre survient dans le logement. Si le logement est loué, c’est l’assurance habitation du locataire qui prend en charge les sinistres. En effet, si l’assurance habitation n’est pas obligatoire pour le propriétaire, elle l’est pour le locataire (hors location meublée). Son assurance devra le couvrir au minimum contre les risques locatifs (dégâts des eaux, incendie, explosion…). Le propriétaire peut mettre fin à la location si le locataire n’est plus assuré.

Conseils SeLoger

Avant de souscrire son contrat d’assurance habitation, il est conseillé de vérifier le montant des franchises : c’est la somme qui restera à la charge de l’assuré en cas de sinistre.