Cet article a été rédigé avec notre partenaire Nexity, expert en promotion immobilière.

« Acheter dans l’immobilier neuf permet d’accéder à des aides spécifiques »

16 fév 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

La pierre est plus que jamais une valeur refuge qui incite les Français à investir pour se créer un patrimoine, obtenir des revenus complémentaires ou encore réaliser des économies d'impôts. Dans le cadre de notre podcast L'immobilier décrypté par SeLoger, Jean-Philippe Grima, directeur commercial national chez Nexity, explique quelles aides peuvent vous aider à concrétiser votre projet.

Image
aides immobilier neuf
Il existe de nombreux dispositifs d'aide à l'investissement dans le neuf. © Roman Babakin

Pourquoi investir dans l'immobilier, en particulier neuf ?

Acheter dans l’immobilier, et plus particulièrement dans l’immobilier neuf, que ce soit pour habiter ou pour faire un investissement locatif, répond à différents besoins en apportant des solutions riches et très diversifiées.

Indépendamment du fait de répondre au besoin primaire de se loger, un investissement immobilier neuf va permettre d’actionner différents leviers forts tels que se constituer un patrimoine, préparer sa retraite et trouver une façon de se générer un complément de revenu ou de réaliser des économies d’impôts. Mais cela permet également de protéger sa famille par le biais des assurances décès liées à l’emprunt.

Ces nombreux avantages font de l’achat immobilier un investissement de premier choix. Il me parait donc important de ne pas attendre avant se lancer.

Quelle définition donner d'un logement neuf ?

On considère qu’un bien immobilier est neuf quand il n’a jamais été habité sur les 5 premières années qui suivent sa construction ou lorsqu’il est acheté en VEFA, c’est-à-dire en Vente en l’état futur d’achèvement. En d’autres termes, lorsqu’on achète son logement sur plan avec un promoteur comme Nexity, par exemple.

À quelles aides a-t-on droit pour acheter sa résidence principale ?

Acheter dans l’immobilier neuf permet d’accéder à certaines aides spécifiques. La plus célèbre est le prêt à taux zéro. Comme son nom l’indique, c’est un prêt à 0 % d’intérêt octroyé par l’état et qui a été conçu pour aider les primo-accédants à acheter leur logement. Ce dispositif s'adresse donc aux personnes qui achètent leur résidence principale pour la 1ère fois.

Pour en bénéficier, il faut répondre à certains critères, tels que :

  • des conditions de ressources définies selon la région où l’on réside,
  • le fait de ne pas avoir été propriétaire de sa résidence principale sur les 2 dernières années écoulées avant l’achat.

Le montant attribué dépend du nombre de personnes dans le foyer. De plus, ce prêt permet de financer jusqu’à 40 % du prix du bien acheté ce qui est vraiment intéressant.

En plus de bénéficier du prêt à taux zéro, si vous achetez votre résidence principale dans le neuf et dans certains secteurs définis, vous pourrez alors bénéficier d’une TVA réduite à 5,5 % au lieu de 20 %. Cette politique de TVA réduite a été mise en place par l’État pour faciliter l’accession à la propriété dans les secteurs prioritaires aussi appelés QPV (Quartier Prioritaire de la Politique de la Ville). 

Tout comme le prêt à taux zéro, il faut également répondre à des conditions de ressources pour bénéficier de cette aide. Il faut aussi avoir à l’esprit que les biens en TVA 5,5 % ne sont pas rares en France. Nexity propose actuellement plus de 55 résidences éligibles à ces conditions uniques et extrêmement avantageuses .

Le PTZ est réservé aux particuliers primo-accédants sous conditions de ressources. Il peut financer 40 % du prix du bien en zone A et B1, mais pas plus de 20 % en zone B2 et C.

Existe-t-il d'autres aides spécifiques au neuf ?

Oui, en effet. En plus de ces aides dédiées à l’accession à la propriété à proprement parler, il existe des aides spécifiques à l’achat dans le neuf : c’est notamment le cas des frais de notaire réduits, de 2 à 3 %, contre 7 à 8 % dans l’immobilier ancien. 

L’immobilier neuf peut également bénéficier de conditions d’exonération partielle de taxe foncière, sur les deux années qui suivent la livraison du bien. Par contre, ces conditions dépendent de la politique fiscale qui a cours sur le territoire concerné.

Enfin, je conseille d’être curieux et de ne pas hésiter à vous renseigner car il peut y avoir des aides complémentaires attribuées par des organismes comme Action logement, mais aussi des aides attribuées par le promoteur lui-même.

C’est le cas chez Nexity avec la Cagnotte immobilière. Ce dispositif permet de faciliter la constitution d’un apport personnel pour tous nos clients qui souhaitent acquérir un logement.

Le dispositif Pinel s'applique-t-il à tous les achats immobiliers ?

Non, le dispositif Pinel n’est proposé que dans le cadre d’un achat visant à réaliser un investissement locatif et même dans ce cas, il est soumis à certaines conditions :

  • Il ne concerne que les biens neufs ou les biens anciens ayant fait l’objet d’une réhabilitation.
  • L’appartement devra être loué nu (c’est-à-dire non meublé) et uniquement au titre de résidence principale.
  • Il doit être situé dans une zone dite tendue, c’est-à-dire un secteur ou la demande locative est forte et donc particulièrement sécurisante pour l’investisseur.

Alors attention, il s’agit là des principales conditions liées au logement, mais il faut également prendre en compte les revenus du locataire, l’encadrement des loyers ou encore la durée de location. En effet, l'investissement en Pinel peut se faire soit sur 6 ans, 9 ans ou 12 ans.

Pour comprendre toutes les subtilités du dispositif, mon principal conseil c’est donc de vous faire accompagner, pour faire le meilleur choix d’investissement et qui répondra le mieux à vos besoins.

La loi Pinel ne s'applique que dans le neuf en zone tendue, c'est-à-dire en zone A, Abis et B1.

Y a-t-il d‘autres dispositifs qui facilitent l’investissement locatif ?

Effectivement, le dispositif Pinel est le plus connu pour faire un investissement locatif mais il existe d’autres options :

Tout d'abord, vous pouvez choisir de faire de la location meublée classique ou saisonnière. Vous pourrez ainsi réaliser un investissement soumis au statut de loueur meublé et opter pour une fiscalité avantageuse sur vos revenus locatifs

Toujours en meublé, vous pouvez également investir dans une résidence de services comme les résidences étudiant ou sénior. Le dispositif Censi-Bouvard vous permettra alors de réduire vos impôts.

Enfin, il existe d’autres solutions comme par exemple le dispositif Malraux ou le dispositif Monument Historique pour réduire votre fiscalité en investissant dans des biens classés.

Pour conclure, nous l’avons vu, il existe de nombreuses solutions tant pour habiter que pour investir dans le neuf. Mais au-delà des dispositifs, il ne faut pas oublier que la qualité et l’emplacement du logements demeurent les critères les plus importants dans le choix de votre investissement, qui reste avant tout un achat immobilier.

Pour toutes ces raisons, je vous conseille vivement de vous faire accompagner par un expert de l’immobilier neuf.

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

A la une !