« À Clermont-Ferrand, les biens se vendent très rapidement »

20 juin 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

La crise sanitaire a profité au marché immobilier de Clermont-Ferrand, où les prix ont nettement progressé sur ces deux dernières années. Décryptage du marché de la capitale auvergnate avec Jean-Baptiste Taravant, gérant de Chanturgue Immo.

Image
place-de-jaude-clermont-ferrand-seloger
L’immobilier de prestige est très recherché à Clermont-Ferrand et dans sa proche couronne. © Gemadrun – Shutterstock

Quel est l’état actuel du marché immobilier à Clermont-Ferrand ?

Nous sommes face à un marché très dynamique sur Clermont-Ferrand et sa proche couronne. Les prix ont bien augmenté depuis la crise sanitaire, de l’ordre de 15 à 20 % pour les logements sans travaux et bénéficiant d’une bonne situation.

Les critères des acquéreurs ont-ils évolué ?

Les acquéreurs sont plus attentifs à leur cadre de vie et au confort de leur logement. Ils souhaitent être proches du centre-ville tout en profitant d’un environnement calme et préservé. L’attrait pour les biens de prestige est très marqué dans la ville et les acheteurs n’hésitent pas à y consacrer un budget conséquent. 

Quel est le profil des acquéreurs à Clermont-Ferrand et dans ses environs ?

Nous avons, principalement, affaire à des cadres travaillant dans l’entreprise Michelin. Nous recevons, également, en agence des personnes exerçant une profession libérale ou encore des primo-accédants autour de la trentaine, avec ou sans enfant. 

Quels sont les secteurs de prédilection des acheteurs ?

Les acheteurs plébiscitent le centre-ville sur le plateau central, le cœur du centre historique clermontois. Quant aux amateurs de calme, ils privilégient les hauteurs de la ville.

Le prix immobilier à Clermont-Ferrand est de 2 236 €/m2.

Pouvez-vous nous donner une idée du budget à prévoir pour l’achat d’un appartement ?

Pour acheter un studio, il faut compter, en moyenne, 65 000 €. Les appartements F2 avec balcon ou terrasse et parking se vendent, quant à eux, autour de 135 000 €. Pour disposer de trois chambres, les acheteurs doivent débourser autour de 180 000 €.

Quel est le prix d’une villa de prestige ?

Tout dépend des prestations proposées, mais il n’est pas rare que ce type de biens avoisine les 1 000 000 € dans les secteurs les plus privilégiés de la ville.

Qu’en est-il du marché locatif clermontois ?

Il était très tendu depuis le début de l’année, mais cela se calme un peu. De manière générale, les loyers ont peu augmenté. À titre d’exemple, il faut actuellement prévoir, en moyenne, 350 € hors charges pour la location d’un studio. Nous attendons de voir les impacts de la loi Climat sur le marché locatif. Une part non négligeable du parc immobilier va, en effet, devoir être rénovée pour atteindre un classement énergétique permettant de louer.

Quels conseils donner à une personne intéressée par un achat dans votre secteur d’activité ?

Il est vivement conseillé de faire une simulation de prêt auprès de son banquier ou d’un courtier afin de valider son budget. Elle doit être récente, car les conditions d’octroi des emprunts immobilier ont beaucoup évolué ces derniers mois. Mieux vaut également être réactif en cas de coup de cœur sur un bien, car la concurrence peut être rude.

Pouvez-vous nous présenter votre agence ?

Notre agence indépendante dispose de près de 50 ans d’expérience du marché immobilier clermontois. Expérimentée, dynamique et réactive, notre équipe consacre toute son énergie au service de nos clients et de leurs projets.

Image portrait
Image
Jean-Baptiste Taravant
Jean-Baptiste Taravant
Chanturgue Immo, 27 rue Chateaubriand, 63100 Clermont-Ferrand
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils

A la une !