« Le durcissement des conditions bancaires pourrait engendrer une baisse des ventes à Marseille »

Sofia El Allaki
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

La crise sanitaire a démultiplié l’attractivité de la Cité phocéenne aux yeux des acquéreurs. Depuis deux ans, le marché connaît ainsi une dynamique solide semblant se confirmer. Sylvain Reymond, directeur commercial de La Comtesse immobilier, nous donne quelques précisions.

Image
maison-marseille-seloger
Le 9e arrondissement de Marseille séduit de nombreux acheteurs. © Emmanuel Vidal – Shutterstock

Quelles ont été les conséquences de la crise sanitaire sur l’immobilier à Marseille ?

La clientèle s’est diversifiée. Nous avons vu arriver de nouveaux acquéreurs en provenance de toute la France. Ils souhaitent acquérir une résidence secondaire, voire installer leur résidence principale dans notre commune.

Quel bilan tirez-vous de ces derniers mois ?

Que ce soit pour la transaction ou pour la location, nous avons augmenté nos opérations de près de 20 % par rapport à 2021. Le bilan est donc très positif. Les ventes se réalisent très vite, en seulement 15, 20 jours, même si la difficulté reste la rentrée de nouveaux mandats de vente.

Et en 2021 ?

Ce fut une année assez hors norme. Le Covid a considérablement boosté les ventes. Le marché a donc été très dynamique.

Quel est le bien qui s'est le mieux vendu sur l'année et pourquoi ?

Les appartements T2 et T3 ont la préférence des acquéreurs. Sur ce segment, on retrouve, notamment, de jeunes couples, entre 30 et 40 ans, qui anticipent la naissance possible d’un enfant.

Quels sont les prix de l’immobilier pratiqués à Marseille ?

Les écarts de prix sont importants selon les arrondissements. Les studios se vendent entre 80 000 et 120 000 € en moyenne. Pour les T2, les prix peuvent aller jusqu’à 200 000 € environ. Les acquéreurs recherchent très souvent un T3. Dans ce cas, ils doivent disposer d’un budget compris entre 200 000 et 380 000 €. Les T4 se vendent, quant à eux, à partir de 380 000 €. Enfin, une maison individuelle à Marseille coûte au moins 500 000 €, parfois bien plus selon le standing et l'arrondissement. Certains secteurs comme les 6e, 8e, 9e et 12e arrondissements sont particulièrement recherchés.

Qu’en est-il des loyers pour les logements les plus recherchés dans la ville ?

La plupart des locataires s’adressant à nous souhaitent louer un T2 ou un T3. Pour ce faire, ils doivent compter environ 600 à 800 € par mois, selon les arrondissements.

Quels conseils donneriez-vous à une personne ayant le projet d’acheter ou d’investir à Marseille ?

Comme toujours en immobilier, il faut, évidemment, bien choisir son secteur. Il faut observer avec soin l’environnement et les différents moyens d’accès au secteur. Pour un investissement locatif, il est important de ne pas trop s’excentrer. À Marseille, il faut également être vigilant sur l’état des immeubles. Avant d’acheter, il est indispensable de prendre le temps de consulter tous les documents de la copropriété et de faire une visite approfondie des parties communes. Enfin, la plupart des transactions sont réalisées au printemps. Cette période est à privilégier pour profiter d’une offre plus large.

Quelles sont les perspectives d'évolution pour le marché immobilier marseillais ?

Nous n'attendons pas de changement majeur avant la fin de l’année. L’offre va donc demeurer faible et la demande élevée au moins jusqu’en décembre. En revanche, le durcissement des conditions bancaires pourrait causer un ralentissement de l’activité en 2023.

Image
Sylvain Reymond
Sylvain Reymond
La Comtesse Immobilier, 20 cours Pierre, 13006 Marseille
Cet article vous a été utile ?
0
0

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
ville de Colmar
Immobilier local
Depuis un an, les prix de l'immobilier sont en baisse dans toute la France. Et l'Alsace n'est pas épargnée par cette tendance. Dans un contexte d'explosion des taux d'intérêt du crédit immobilier, le...
Image
Immeuble moderne et écologique
Immobilier local
À Ermont, vendeurs comme acquéreurs campent sur leurs positions. Comme le souligne Stéphane Ricou, dirigeant de l’agence immobilière GUY HOQUET ERMONT, les premiers souhaitent vendre leur bien à un...