Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

« Dans le Haut-Rhin, l’immobilier de prestige marque un peu le pas »

À l’approche de la période estivale, la demande faiblit sur le marché de l’immobilier haut de gamme dans le Haut-Rhin. Kevin Weyhaubt, directeur associé de l’agence Espaces Atypiques, à Mulhouse, nous en dit plus sur ce marché.

« Dans le Haut-Rhin, l’immobilier de prestige marque un peu le pas »

Quel est l’état du marché immobilier de prestige dans le Haut-Rhin depuis le début de la crise sanitaire ?

Dès la sortie du premier confinement, nous avons fait face à un marché très dynamique. Depuis la fin du dernier confinement, nous observons une diminution de la demande.

Comment expliquez-vous ce phénomène ?

Après des mois de confinements successifs, l’heure est à la planification des vacances d’été qui s’annoncent plus clémentes. Les acheteurs mettent leur projet en suspens. Cela ne devrait être que temporaire. Après avoir passé la saison estivale dans des maisons de vacances spacieuses et confortables avec piscine, les acquéreurs auront sûrement envie de se faire plaisir en septembre et seront de retour sur le marché.

« Il faut prévoir, en moyenne, un délai d’un mois pour qu’un bien haut de gamme se vende »

Kevin Weyhaubt, directeur associé de l’agence Espaces Atypiques, à Mulhouse

Quel est le profil des acquéreurs pour ces biens haut de gamme ?

Il s’agit principalement de cadres supérieurs ou de personnes exerçant une profession libérale. Ils ont tous un point commun : vivre à l’année dans un lieu d’exception. De manière générale, ce sont des individus sensibles à l’architecture et à la culture.

Y a-t-il des secteurs plus recherchés que d’autres pour l’immobilier haut de gamme dans le Haut-Rhin ?

Les acquéreurs privilégient le secteur vallonné de la route des vins qui traverse le département. Ils peuvent y trouver de belles propriétés avec des vues dégagées sur les collines alsaciennes. Mulhouse est par ailleurs très prisée par les personnes à la recherche d’un bien d’exception. La demande est forte dans le quartier Rebberg, dans l’intra-muros mulhousien où il est possible d’acquérir de beaux manoirs. À l’ouest du centre-ville, le secteur Dornach est également très prisé. Il est apprécié pour ses demeures implantées sur de spacieux terrains et disposant de vues panoramiques sur les environs.

Combien de temps faut-il, en moyenne, pour vendre un bien de prestige dans ces secteurs très demandés ?

Les délais de vente sont relativement courts. Il faut prévoir, en moyenne, un délai d’un mois pour qu’un bien haut de gamme se vende dans ces territoires. À titre de comparaison, le délai est plus proche de deux mois dans le reste du département.

Bon à savoir

Le prix immobilier dans le Haut-Rhin est de 2 100 €/m², en moyenne.

Avez-vous quelques conseils à délivrer à une personne souhaitant acquérir un bien de prestige dans votre secteur ?

L’idéal est de choisir un logement disposant d’un espace extérieur. C’est la garantie de réaliser un investissement sûr, dans la mesure où la demande est forte sur ce type de biens. Dans le cadre d’un investissement, Mulhouse et sa périphérie sont à privilégier, car cela permet de bénéficier de bons rendements locatifs. Il ne faut pas hésiter à prospecter dans le neuf, car de nombreux logements de haut standing sont en cours de construction.

Êtes-vous optimistes pour l’avenir du marché immobilier de prestige dans le Haut-Rhin ?

Nous sommes confiants, car, même si la demande se tarit un peu, nous entrevoyons de belles perspectives pour le mois de septembre avec la possible sortie de la crise sanitaire.

Kevin Weyhaubt © SeLoger
Kevin Weyhaubt, Directeur associé de l’agence Espaces Atypiques
Agence Espaces Atypiques, 28 C rue François Spoerry, 68100 Mulhouse
Plus de conseils :