« À Lyon, le marché immobilier va rester sur la même dynamique qu'en 2021 »

07 mar 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Sébastien Abeillon, négociateur chez Pietrapolis, nous explique qu’à Lyon, tous les profils peuvent trouver le bien idéal, quels que soient leurs critères, leur budget et leur profil.

Image
passerelle-saint-geroges-lyon-seloger
Lyon, une métropole attractive pour tous les profils d’acquéreurs. © Sander van der Werf – Shutterstock

Quel est le profil type des acquéreurs à Lyon ?

Nous sommes amenés à rencontrer une clientèle extrêmement variée : des primo-accédants, des couples, des retraités, des marchands de biens ou encore des investisseurs. Nous savons répondre à toutes les demandes et tous les publics. Ce grand écart entre les typologies de client soulève l’enjeu de savoir s’adapter aux marchés locaux.

Quels sont les secteurs de Lyon présentant le plus de potentiel ?

Tous les biens qui se trouvent proches des stations de métro ou de tram bénéficient de sérieux atouts par rapport à d’autres biens. Aussi avec l’essor des modes de transport doux encouragés par la ville, la présence de garage à vélos est également un facteur de plus en plus déterminant.

Quelles ont été les conséquences de la crise sanitaire sur le marché immobilier lyonnais ?

En termes de prix, nous n’avons pas vu de différence. C’est plus sur la demande que la crise a eu un impact : le plus fort de la demande se positionne sur les biens avec extérieur. Dans notre quotidien d’agent immobilier, une conséquence heureuse a été le développement de l’utilisation de tous les outils digitaux. Nous travaillons désormais beaucoup avec les visites virtuelles, ce qui représente un gain de temps substantiel à la fois pour les particuliers et pour les professionnels.

Le prix au m² à Lyon dans le 3e est de 5 145 €.

Pouvez-vous nous donner des exemples de prix de biens à Lyon ?

Aujourd’hui dans le 7e arrondissement de Lyon, on trouve un studio entièrement à refaire de 30 m2, place Jules Guesde, pour 175 000 €. Pour un T2 de 46 m2, place Voltaire dans le 3e arrondissement, il faut compter 260 000 €. Dans la ville voisine de Villeurbanne, un bien similaire, T2 de 49 m2, se négocie aux alentours de 250 000 €.

Quelles son les perspectives pour l'immobilier à lyonnais ?

Lyon est très attractive et devrait continuer de l’être, sans aucun doute. En ce moment, nous notons qu’il y a beaucoup moins de programmes neufs à Lyon et une forte tension sur l’ancien. Il est difficile de prédire si cela va perdurer au cours de l’année. Nous pensons pour finir que le marché immobilier va sensiblement rester sur les mêmes niveaux de croissance en 2022 que l’année précédente.

Quelles sont les spécialités de votre agence ?

Pietrapolis est un réseau de 15 agences indépendantes, toutes situées autour de Lyon. Nous mettons véritablement l’accent sur la communication, afin de satisfaire notre clientèle. Notre but est de produire et de diffuser de la publicité qualitative sur Internet et les réseaux sociaux.

Image portrait
Image
Sébastien Abeillon Pietrapolis
Sébastien Abeillon
Pietrapolis, 14 quai Victor Augagneur, 69003 Lyon
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils

A la une !