« À Lyon, tous les arrondissements sont propices à l'investissement locatif »

08 fév 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Sur Lyon, les investisseurs sont nombreux à opter pour la gestion locative. Dans un marché sous tension, il s’agit d’une solution efficace comme nous le confirme Augustine Dabreteau, négociatrice chez Immobilière Dabreteau.

Image
place-jacobin-lyon-seloger
Le 2e arrondissement demeure l’un des secteurs les plus chers du marché locatif lyonnais. © RossHelen – Shutterstock

Que dire du marché de la location à Lyon ?

Qu'il est à la fois dynamique et tendu. Comme dans beaucoup d’autres agglomérations françaises, l’offre est faible et les potentiels locataires sont très nombreux. Les biens se louent donc rapidement, en une seule semaine. Lors de l’annonce de l’encadrement des loyers, nous avons constaté une crainte parmi nos clients. Certains pensaient ne plus pouvoir augmenter leur loyer et s’inquiétaient pour la rentabilité de leur investissement. Heureusement, une hausse de loyer est toujours possible, notamment lors de la réalisation de travaux d’amélioration dans le logement.

Les primo-accédants figurent-ils parmi ces investisseurs ?

Effectivement, nous recevons aussi des clients qui achètent pour la première fois et souhaitent mettre en location leur appartement. En réalité, le profil de notre clientèle est très varié. Nous travaillons avec des particuliers, parfois expérimentés, qui investissent par exemple en loi Pinel, mais également avec des professionnels. Ces derniers investissent, principalement, dans l’immobilier d’entreprise, de bureaux ou de commerces. 

Sur quels arrondissements de Lyon faut-il investir ?

Il n’y a pas vraiment de secteur privilégié. Actuellement, tous les arrondissements de Lyon sont favorables à l’investissement. Tout va dépendre du projet du client. Si ce dernier souhaite réaliser de la location étudiante, mieux vaut investir dans le 3e ou le 6e lyonnais, tous deux situés à proximité des universités. Pour de la location touristique, les 2e, 4e et 5e arrondissements sont très porteurs. Les rues autour de la gare de la Part Dieu peuvent également être intéressantes. Ce secteur est très souvent recherché par des locataires travaillant à Lyon et à Paris.

En moyenne, le prix au mètre carré à Lyon avoisine 5 370 €.  

Pour de la pierre locative, quels biens doit-on cibler à Lyon ?

Il est préférable d’investir dans une petite surface afin d’augmenter la rentabilité de son investissement. Les studios sont donc des produits à privilégier par rapport aux appartements composés de deux pièces. Leur prix à l’achat est plus faible et par conséquent, leur loyer est plus intéressant.

Quels sont les prix à la location à Lyon ?

Actuellement, sur l’ensemble de la ville, le prix moyen au mètre carré s’établit à 13,5 €. Il peut cependant monter bien plus haut pour certains types de biens ou dans certains quartiers. C’est le cas notamment dans les 1er, 2e et 6e arrondissements de Lyon où le m² atteint 16,5 €. A contrario, d’autres secteurs proposent des prix à la location plus attractifs comme le 7e arrondissement, par exemple.

Un conseil pour qui désire se lancer dans l'investissement locatif ?

Il est important de confier la location et la gestion de son logement à un professionnel. C’est un gage de qualité. C’est aussi l’assurance de respecter toutes les obligations légales applicables en la matière, mais c'est surtout très confortable pour le propriétaire, puisque l’agence se charge alors de tous les aspects comptables. Charges de copropriété, taxes d’ordures ménagères, l’investisseur ne s’occupe de rien ! S’il y a un contentieux notamment sur le paiement du loyer, c’est encore l’agence qui se charge de tout : négociation avec le locataire, sommation, huissier. Elle s’occupe également des fuites d’eau, des clés cassées dans une serrure et autres mésaventures.

Estimer gratuitement votre bien en 2 min
Image portrait
Image
Augustine Drabreteau
Augustine Dabreteau
Immobilière Dabreteau, 301 cours Lafayette, 69006 Lyon
Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils

A la une !