« À Marseille, il faut 15 jours maximum pour vendre un logement »

11 juil 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Michael Ceyrat, gérant de l’Immobilière du Golf, nous présente les secteurs les plus prisés des 10e, 11e et 12e arrondissements de la cité phocéenne. Des marchés tendus, caractérisés par une offre de plus en plus rare.

Image
interieur-maison-marseille-seloger
Entre zones résidentielles et quartiers huppés, le 10e arrondissement de Marseille est très contrasté. © Anatoli Igolkin – Shutterstock

Quelles ont été les conséquences de la crise sanitaire sur le marché immobilier de Marseille ?

Hormis l’offre de bien qui s’est raréfiée, nous avons surtout observé des changements sur les demandes des acheteurs. Avec l’essor du télétravail en entreprise, de nombreuses personnes se retrouvent à travailler depuis leur domicile, quelques jours par semaine. Nous avons donc observé que les gens sont prêts à s’excentrer un peu du centre-ville afin de gagner en tranquillité. Ils sont plus attentifs à la superficie de leur logement. Ils souhaitent avoir des pièces plus grandes ou même une pièce en plus pour pouvoir y installer un bureau pour travailler. Aussi, nous avons connu un pic de demandes pour les biens qui présentent un extérieur, que ce soit une terrasse ou un jardin.

Quels sont le profil type et le budget moyen des acquéreurs ?

Nous sommes amenés à rencontrer une grande diversité de profils. En termes de budget, les acheteurs que nous accompagnons disposent en général d’une enveloppe comprise entre 400 000 et 700 000 €, ce qui correspond à la moyenne des prix des biens les plus recherchés du 11e arrondissement. Sur le 12e, la demande s'élargit sur une fourchette de 300 000 à 700 000 €, avec une plus forte présence de biens de type appartements.

Quels sont les secteurs les plus prisés du 10e et 11e marseillais ?

Nous recevons une très forte demande sur le quartier de la Treille à mi-chemin entre Allauch et Aubagne ou encore sur le quartier des Camoins dans le 11e arrondissement de Marseille. Les profils disposant d’un budget important, c’est-à-dire jusqu’à 1 000 000 €, se focalisent sur ces deux secteurs. Les primo-accédants au budget moindre axent plutôt leurs recherches sur le 10e arrondissement ou sur les quartiers de La Millière et de La Barasse dans le 11e arrondissement. La demande a tendance à baisser de la part de ces profils en raison du durcissement des conditions d’obtention de prêt immobilier.

Le prix immobilier à Marseille est de 3 578 €/m2.

Pouvez-vous nous donner des exemples de prix des biens les plus recherchés ?

Aujourd'hui, dans les 10e, 11e et 12e arrondissements de Marseille, il faut compter un budget compris entre 200 000 à 320 000 € pour un T3. Pour une maison individuelle, les prix oscillent entre 400 000 et 900 000 € en fonction du niveau des prestations, mais le cœur de cible se situe autour de 450 000 à 650 000 €, voire 750 000 €.

Quels sont les délais de transaction moyens ?

Si un bien ne présente pas de défauts majeurs et est proposé au prix du marché, il faut compter un délai d’une semaine à 15 jours maximum avant qu’il ne trouve preneur.

Qu’en est-il des spécificités du marché de la location et de la gestion locative à Marseille ?

Il s’agit d’un marché très porteur. Depuis septembre 2021, nous avons développé un service de gestion locative justement pour répondre à une forte demande. Nous travaillons autant sur des appartements que sur des maisons.

Estimer gratuitement votre bien en 2 min
Image portrait
Image
Michael Ceyrat
Michael Ceyrat
Immobilière du Golf, 10 avenue César Boy, 13011 Marseille
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils

A la une !