« Nice est une ville attractive pour les investisseurs »

01 déc 2021
mis à jour le
14 déc 2021
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Entre la Méditerranée et les collines escarpées, les villes de Saint-Laurent-du-Var et de Nice profitent d’une localisation rêvée. Olivier Pescheux, associé de l’agence Concept Patrimoine, témoigne de l’état du marché dans le pays niçois.

Image
 « Nice est une ville attractive pour les investisseurs »
La crise sanitaire n’a eu aucun impact sur l’immobilier niçois. © Arsenie Krasnevsky – Shutterstock

Pouvez-vous nous dresser un état des lieux du marché immobilier sur Nice et les alentours ? 

Le marché immobilier de notre zone d’intervention est très tendu comme sur, globalement, tout le secteur de la Côte d’Azur. Nous n’avons que très peu de biens disponibles à la vente sur le neuf, à peine plus dans l’ancien, mais toujours plus d’acheteurs.

Avez-vous déploré certaines conséquences de la crise du COVID-19 dans votre activité immobilière ?

Le marché actuel et ses taux d’intérêt historiquement bas ont amené une multitude de nouveaux acquéreurs. Malheureusement, les vendeurs tardent à amorcer leur projet de vente ce qui amène un véritable déséquilibre de l’offre et de la demande. Justement au niveau des demandes, la clientèle plébiscite plus que jamais les appartements dotés d’espaces extérieurs, terrasse ou rez-de-jardin, y compris dans les programmes neufs dans les Alpes-Maritimes. Ce n’était pas du tout le cas pour les rez-de-jardin avant la crise sanitaire. Cela a amené une hausse des prix significative pour ces biens très prisés.

Qu’en est-il du marché de la location dans votre secteur ?

Il est finalement assez semblable au marché de la transaction, c’est-à-dire plutôt tendu actuellement. Les biens anciens, voire vétustes, tardent à trouver preneur en raison de la multiplication des immeubles neufs, aux normes et surtout très confortables. Certains d’entre eux – des logements classés en catégorie G – sont de véritables passoires énergétiques. Ils ne pourront d’ailleurs plus être proposés à la location l’année prochaine avec le renforcement des exigences en matière de diagnostic de performance énergétique (DPE).

Le prix du mètre carré à Nice est de 4 800 €/m², environ.

Pouvez-vous nous donner des exemples de prix en location sur les biens les plus recherchés à Nice ?

Dans l’hypercentre niçois, un studio sera proposé pour un loyer mensuel oscillant entre 550 et 650 €. Pour un T3, le montant du loyer dépasse aisément les 1 000 € par mois. Quant aux T4, ce sont des biens extrêmement rares et très recherchés. Ils se louent donc très bien et surtout très vite par des familles.

Quels conseils souhaiteriez-vous transmettre aux particuliers ou aux investisseurs ayant un projet immobilier ?

Tout d’abord, il me paraît essentiel d’insister sur l'importance d’avoir un horizon d’investissement suffisamment long. Un projet immobilier entraîne une multitude de frais à amortir, que ce soit l’intervention d’un notaire ou encore les frais de transaction. Enfin de manière plus pratique, il faut véritablement cibler les secteurs les plus recherchés d’une ville pour choisir un bien car l’emplacement est roi. Un bien situé dans le bon secteur représente un gage de sécurité pour pouvoir espérer le revendre par la suite.

Pouvez-vous nous communiquer des fourchettes de prix de biens à vendre qui reflètent bien l’état du marché immobilier ?

Dans notre secteur, les prix immobiliers oscillent entre 5 000 et 8 000 €/m² selon la typologie des logements, leur exposition, l’étage auxquels ils se trouvent et s’ils comportent un extérieur ou non.

Image portrait
Image
Olivier Pescheux, Associé Concept Patrimoine
Concept Patrimoine, 10 rue Guiglia, 06000 Nice

A la une !