« Saint-Jeannet : un parc immobilier se diversifiant de plus en plus »

12 jan 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Dans un paysage immobilier composé de maisons et de villas, Saint-Jeannet jouit d’un environnement privilégié. Françoise Reverdin, gérante de l’agence Saint-Jeannet Immobilier, nous témoigne de l’attractivité de cette commune de 4 000 habitants.

Image
saint-jeannet-seloger
Saint-Jeannet, un village offrant de l’espace, des prix accessibles et la proximité avec la métropole niçoise. © Carsten Schnoor – Shutterstock

Quel est l’état des lieux du marché immobilier à Saint-Jeannet ?

Comme pour beaucoup, l’année 2020 a été assez compliquée. Elle a marqué un coup d’arrêt de l’activité immobilière, même si quelques ventes ont pu aboutir. En 2021 par contre, nous avons réalisé bien plus de ventes. Le marché est actuellement très concurrentiel, notamment avec les réseaux immobiliers. Le cadre juridique et réglementaire est, quant à lui, assez lourd pour les agences. Il engendre beaucoup de contraintes. Il est à noter que certains vendeurs n’hésitent pas à faire appel aux professionnels pour des conseils et des démarches mais ils vendent leur bien en direct sans garantie pour les acquéreurs.

Qu’en est-il du marché de la location ?

Il a subi plus d’effet « Covid ». Les candidats à la location sont bien plus exigeants. Ils demandent presque tous de disposer d’un balcon ou d’un extérieur.

Le prix immobilier à Saint-Jeannet est de 4 000 €/m², environ.

Pouvez-vous nous donner des exemples de prix qui reflètent l’état du marché immobilier à Saint-Jeannet ?

À Saint-Jeannet, un T2 se négocie entre 100 000 et 140 000 €. Pour une maison, cela va beaucoup varier en fonction de sa localisation : une maison de village située sur les hauteurs peut grimper jusqu’à 500 000 €. Au cœur du village, elles se négocient entre 250 000 et 400 000 € dépendamment de la présence d’un jardin et d’une vue dégagée. Pour les biens d’exception, c’est la même chose, le prix va varier en fonction des prestations et de la localisation du bien. Mais en moyenne, les prix oscillent entre 700 000 et 900 000 €, sauf exception.

Y a-t-il de grands événements prévus dans l’année qui seraient susceptibles de bousculer le marché immobilier local ?

Oui, notamment la Vallée du Var qui est en train de se développer avec l’implantation de nombreux centres commerciaux et autres d’activités.

Quels conseils donner à un particulier ayant le souhait d’acheter à Saint-Jeannet ?

L’investissement dans la pierre reste une valeur sûre malgré la mise aux normes des logements qu’engendre le nouveau DPE, ce qui rend les investisseurs plus frileux. Mais le nouvel audit énergétique prévu en septembre 2022 permettra peut-être de rétablir la valeur pour certains logements. En revanche, pour les acheteurs primo-accédants, les banques vont être bien plus exigeantes sur les dossiers de prêts et en particulier sur les conditions de prêts, mais aussi sur la nécessité d’un apport à l’avenir. Concernant les prix, nous projetons une hausse dans l’ancien, car les biens se font rares, notamment par rapport à la poussée des programmes neufs à Saint-Jeannet qui vont ralentir l’activité par manque de matières premières suite à la crise de la Covid. Les beaux jours reviendront au printemps.

Avez-vous quelque chose à ajouter à cet interview ?

Oui. Meilleurs vœux et une belle année 2022 à vous !

Image portrait
Image
Françoise Reverdin
Françoise Reverdin
Gérante de l’agence Saint-Jeannet Immobilier, 7 rue du Vallon, 06640 Saint-Jeannet
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils

A la une !