Rechercher un article

Comment rédiger une lettre de relance de loyers impayés ?

Comment rédiger une lettre de relance de loyers impayés ?

Votre locataire n’honore pas son bail de location et vous devez courir après le loyer ? Voici la marche à suivre pour rédiger une première lettre de relance de loyers impayés.

Comment rédiger une lettre de relance de loyers impayés ?

Comment émettre une relance de loyer impayé ?

Un retard de loyer ne signifie pas forcément que votre locataire est un mauvais payeur. Arrêt maladie ou tout simplement oubli, il peut y avoir d’autres explications. C’est pour cela que la procédure de relance de loyers impayés se fait en plusieurs étapes afin que la situation soit régularisée. À partir du 1er loyer manquant, vous devez prendre les devants et notifier à votre locataire que vous n’avez toujours pas reçu le montant du loyer. Généralement, cette lettre de relance intervient quelques jours après le retard. Vous y expliquerez votre étonnement et que, sauf erreur de votre part, vous n’avez pas été payé pour le bien qui est loué. Dans tous les cas, il est plus judicieux de faire une relance par écrit, ce qui permettra d’attester le début de la procédure pour une régularisation en bonne et due forme. Sachez qu’il n’y a pas de formalisme sur le courrier de relance simple, que vous pouvez également envoyer par courrier électronique (e-mail), mais une lettre recommandée avec accusé de réception sera toujours plus formelle.

Téléchargez un modèle de lettre pour récupérer votre loyer

Modèle de lettre pour récupérer les loyers impayés

Quelles sont les mentions à notifier dans la lettre de relance ?

Pour que votre lettre de relance de loyers impayés soit recevable, il faut qu’un certain nombre d’informations légales y apparaissent. Comme pour toute lettre officielle, vous devrez indiquer le destinataire ainsi que l’objet de cette dernière. Ensuite, n’hésitez pas à vous référer aux textes de loi qui attestent de votre plein droit, mais également aux détails stipulés dans le contrat de location, qui ont été validés et signés par ledit locataire. Date de l’acte, numéro du bail, adresse du bien… rien ne doit être laissé au hasard. Mentionnez donc le plus d’informations possible tout en gardant un style clair et précis. En plus d’envoyer votre lettre de relance pour loyers impayés, vous devrez prévenir en parallèle, et ce très rapidement, le(s) cautionnaire(s) du locataire. Enfin, gardez une copie de ces courriers ou doublez-les d’un e-mail, car c’est un document important à produire en cas de contentieux.

Quand envoyer sa lettre de relance ?

Cette lettre de relance intervient en premier, avant d’envoyer une mise en demeure de payer sous huit jours si vous n’avez toujours pas de réponse de votre locataire.