MaPrimeRénov’ : à combien ai-je droit pour faire mes travaux énergétiques ?

15 oct 2020
mis à jour le
10 fév 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Le dispositif MaPrimeRénov', qui encourage les propriétaires à réaliser des travaux de rénovation énergétique, consiste en une aide dont le montant dépend de la nature des travaux que vous souhaitez réaliser et de votre niveau de revenus.

Image
MaPrimeRénov’ : à combien ai-je droit pour faire mes travaux énergétiques ?
Vous pouvez réaliser une simulation du montant de l'aide grâce à votre compte en ligne sur le site de MaPrimeRénov'. © PeopleImages

Sommaire

Le montant de l’aide dépend du niveau de revenus

Désormais, le dispositif MaPrimeRénov’ s’adresse à tous les foyers, quel que soit leur niveau de revenus. En revanche, le montant de l’aide que vous obtenez dépend d’une part de la nature des travaux et améliorations que vous souhaitez apporter à votre logement, mais également de votre niveau de revenus. On distingue ainsi quatre catégories de revenus différents, ainsi que deux secteurs distincts : les ressources des personnes vivant en Île-de-France et celles des personnes vivant en province.

Les plafonds de ressources en province
Nombre de personnes dans le foyer MaPrimeRénov’ bleu MaPrimeRénov’ jaune MaPrimeRénov’ violet MaPrimeRénov’ rose
1 Jusqu'à 14 879 € Jusqu'à 19 074 € Jusqu'à 29 074 € > 29 148 €
2 Jusqu'à 21 760 € Jusqu'à 27 896 € Jusqu'à 42 848 € > 42 848 €
3 Jusqu'à 26 170 € Jusqu'à 33 547 € Jusqu'à 51 592 € > 51 592 €
4 Jusqu'à 30 572 € Jusqu'à 39 192 € Jusqu'à 60 336 € > 60 336 €
5 Jusqu'à 34 993 € Jusqu'à 44 860 € Jusqu'à 69 081 € > 69 081 €
Par personne supplémentaire + 4 412 € + 5 651 € + 8 744 € + 8 744 €

Les plafonds de ressources en Île-de-France

Nombre de personnes dans le foyer MaPrimeRénov’ bleu MaPrimeRénov’ jaune MaPrimeRénov’ violet MaPrimeRénov’ rose
1 Jusqu'à 20 593 € Jusqu'à 25 068 € Jusqu'à 38 184 € > 38 184 €
2 Jusqu'à 30 225 € Jusqu'à 36 792 € Jusqu'à 56 130 € > 56 130 €
3 Jusqu'à 36 297 € Jusqu'à 44 188 € Jusqu'à 67 585 € > 67 585 €
4 Jusqu'à 42 381 € Jusqu'à 51 597 € Jusqu'à 79 041 € > 79 041 €
5 Jusqu'à 48 488 € Jusqu'à 59 026 € Jusqu'à 90 496 € > 90 496 €
Par personne supplémentaire + 6 096 € + 7 422 € + 11 455 € + 11 455 €

MaPrimeRénov’ bleu : les montants attribués aux ménages très modestes

Si vous appartenez à la catégorie des personnes dont les revenus sont très modestes, vous pouvez prétendre aux aides les plus élevées accordées dans le cadre du dispositif MaPrimeRénov’. A titre d’exemple, le montant de ces aides peut atteindre les valeurs suivantes :

  • 10 000 € pour l’installation d’une chaudière à granulés ou d’une pompe à chaleur géothermique ou solarothermique.
  • 8 000 € pour l’installation d’un chauffage solaire ou d’une chaudière à bûches.
  • 4 000 € pour l’installation d’une pompe à chaleur air/eau ou d’un chauffe-eau solaire.
  • 3 000 € pour l’installation d’un poêle à granulés.
  • 1 200 € pour la dépose d’une cuve à fioul.
  • 4 000 € pour l’installation d’un système d’une VMC double flux.
  • 100 €/équipement pour l’isolation thermique des fenêtres.
  • 75 €/m² pour l’isolation des murs par l’extérieur ou 25 €/m² pour l’isolation par l’intérieur.

Vous devez créer un compte personnel en ligne pour pouvoir demander MaPrimeRénov’.

MaPrimeRénov’ jaune : les aides pour les foyers modestes

Les personnes dont les revenus sont considérés comme modestes peuvent bénéficier d’aides dont les valeurs sont les suivantes :

  • 8 000 € pour l’installation d’une chaudière à granulés ou d’une pompe à chaleur géothermique ou solarothermique.
  • 6 500 € pour l’installation d’un chauffage solaire ou d’une chaudière à bûches.
  • 3 000 € pour l’installation d’une pompe à chaleur air/eau ou d’un chauffe-eau solaire.
  • 2 500 € pour l’installation d’un poêle à granulés.
  • 800 € pour la dépose d’une cuve à fioul.
  • 3 000 € pour l’installation d’un système d’une VMC double flux.
  • 80 €/équipement pour l’isolation thermique des fenêtres.
  • 60 €/m² pour l’isolation des murs par l’extérieur ou 20 €/m² pour l’isolation par l’intérieur.

MaPrimeRénov’ violet : le montant pour les ménages intermédiaires

Les ménages dont les revenus sont de niveau intermédiaire, de catégorie « violet », peuvent prétendre aux aides suivantes concernant les travaux et installations citées :

  • 7 000 € pour une rénovation globale.
  • 4 000 € pour l’installation d’une chaudière à granulés, d’une pompe à chaleur géothermique ou solarothermique ou d’un chauffage solaire.
  • 3 000 € pour l’installation d’une chaudière à bûches.
  • 2 000 € pour l’installation d’une pompe à chaleur air/eau ou d’un chauffe-eau solaire.
  • 1 500 € pour l’installation d’un poêle à granulés.
  • 400 € pour la dépose d’une cuve à fioul.
  • 2 000 € pour l’installation d’un système d’une VMC double flux.
  • 40 €/équipement pour l’isolation thermique des fenêtres.
  • 40 €/m² pour l’isolation des murs par l’extérieur ou 15 €/m² pour l’isolation par l’intérieur.

MaPrimeRénov’ rose : les aides attribuées aux foyers aisés

Les ménages les plus aisés entrent dans la catégorie « rose » et les aides auxquelles ils peuvent prétendre dans le cadre de la rénovation de leur logement ne concernent que certains types de travaux. Les montants sont les suivants :

  • 3 500 € pour une rénovation globale.
  • 500 € pour le bonus sortie de passoire.
  • 500 € pour le bonus bâtiment basse consommation.
  • 15 €/m² pour l’isolation des murs par l’extérieur et de l’isolation d’une toiture terrasse.
  • 7 €/m² pour l’isolation des murs par l’intérieur et celle des rampants de toiture et plafonds de combles.

MaPrimeRénov’ est cumulable avec d’autres aides

Le dispositif MaPrimeRénov’ est cumulable avec d’autres aides, comme la prime CEE (Coup de pouce Economies Energie) par exemple, qui peut être attribuée en même temps. Le montant globale des aides attribuées est alors supérieur : à titre d’exemple, si vous pouvez prétendre à MaPrimeRénov’ bleu et au CEE et que vous souhaitez installer une chaudière à granulés, l’aide s’élève alors à 14 364 €. Pour une isolation des murs par l’extérieur, elle est alors de 112 €/m². L’aide est également cumulable avec les aides des collectivités locales et celles d’Action Logement, sans oublier que les travaux sont soumis à une TVA réduite à 5,5 %. 

Afin d'y voir plus clair dans les différentes aides à la rénovation énergétique, le gouvernement a lancé depuis le 1er janvier 2022 un nouveau dispositif : France Rénov. Il pilotera l'attribution de ces différentes aides, dont MaPrimeRénov, sous l'égide de l'Anah (l'Agence nationale de l'habitat). Il prend la forme d'une plateforme internet (france-renov.gouv.fr) et d'un numéro de téléphone (0.808.800.700) uniques, mais aussi d'un réseau d'espaces conseils répartis sur l'ensemble de l'Hexagone.

Son but : vous permettre d'être sûr de ne passer à côté d'aucune aide à laquelle vous êtes éligible. Au programme notamment, l'obligation de se voir accompagner tout au long des travaux par un Accompagnateur Rénov’ dès 2023. Cet accompagnement sera gratuit pour les ménages les plus modestes et demandera une participation pour les ménages les plus aisés.

Podcast : MaPrimeRenov' expliquée par Emmanuelle Wargon

Emmanuelle Wargon, la ministre du Logement, nous a accordé un entretien exclusif dans lequel elle explique le fonctionnement de cette aide à la rénovation énergétique

L’aide MaPrimeRénov’ peut être accordée à des copropriétés à partir du 1er janvier 2021.

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
French

A la une !