Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Quoi de neuf pour le PTZ 2021 ?

Quoi de neuf pour le PTZ 2021 ?

Le PTZ a officiellement été prolongé jusqu’à fin 2022 et pourra encore être reconduit au-delà. Ses modalités d’obtention ont été modernisées, puisqu’à partir du 1er janvier 2022, le calcul du montant accordé tiendra compte des revenus de l’année en cours.

En cours de chargement...

Sommaire

Le PTZ est prolongé jusqu’à fin 2022

Initialement prévu jusqu’au 31 décembre 2021, le PTZ a finalement été prolongé jusqu’à fin 2022. Il pourra être reconduit encore davantage, mais « pour les années au-delà, il reste encore des questions d’ajustement que nous sommes prêts à regarder », a précisé Emmanuelle Wargon, ministre chargée du logement, devant les parlementaires.

La méthode de calcul des revenus change en 2022

Le gouvernement a annoncé récemment que le contexte de crise sanitaire ayant entraîné également une crise économique, l’a amené à revoir la méthode de calcul des revenus pour l'attribution du PTZ. Le prêt à taux zéro est en effet accordé sous conditions de ressources et jusqu’à présent, les revenus pris en compte pour le calcul du prêt étaient ceux de l’année N-2. Lorsque l’on déposait un dossier de demande de prêt à taux zéro en 2020, le calcul portait donc sur les revenus de 2018. Mais à partir du 1er janvier 2022, les revenus qui seront pris en compte seront ceux de l’année en cours et ce sont ces derniers qui détermineront la possibilité ou non d’obtenir un PTZ, ainsi que le montant qui sera accordé.

Bon à savoir

Le PTZ est accordé sans intérêt d’emprunt et sans frais de dossier.

Le PTZ : un prêt à taux zéro pour aider l’acquisition immobilière

Le PTZ est un prêt aidé par l’Etat, qui est attribué aux primo-accédants souhaitant acquérir leur résidence principale. Il est accordé sous conditions de ressources après avoir déposé un dossier de demande auprès d’une banque conventionnée par l’Etat.

Dans le cadre de l’achat d’un logement neuf, le PTZ peut financer jusqu’à 40 % du montant total du projet, à condition que le logement se situe dans une zone A, Abis ou B1. Si le logement se situe en zone B2 ou C, le financement peut atteindre 20 % du montant du projet.

Dans le cadre de l’achat d’un bien ancien, il est possible de prétendre au PTZ dans les zones B2 et C, mais l’acquéreur doit s’engager à réaliser des travaux de rénovation pour obtenir jusqu’à 40 % de financement du montant total du projet.

Bon à savoir

Les barèmes de revenus, qui seront pris en compte pour les demandes déposées en 2021, seront encore ceux de l'année N-2.

Plus de conseils :