Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Après un coup de mou, le prix immobilier à Lyon repart à la hausse !

Après une période de quelques mois durant lesquels les prix immobiliers lyonnais semblaient se stabiliser, voire amorcer un léger recul, voilà qu'ils sont de nouveau en hausse. À Lyon, les prix de vente signés accusent 4,3 % de hausse sur 1 an et même 6,6 % sur les trois derniers mois.

En cours de chargement...

Sommaire

Les prix de l’immobilier lyonnais se hissent à 5 513 €/m²

Qu’on se le dise, le prix immobilier à Lyon n'a jamais cessé de prendre de l'altitude et s’ils avoisinaient 5 486 €/m², en moyenne, au mois de septembre, dans la capitale des Gaules, les prix des logements se sont hissés à 5 513 €/m² en octobre dernier., C'est ce que nous apprend le Baromètre LPI-SeLoger. Certains arrondissements ont ainsi repris des couleurs. Il est, par ailleurs, intéressant de noter que, si l’on observe le spectre des prix immobiliers, le marché immobilier lyonnais demeure relativement hétérogène. En effet, on constate que le prix au mètre carré dans le 9e arrondissement de Lyon se limite à 4 305 €, en moyenne, alors que le prix au m² dans le 2e arrondissement de Lyon atteint des niveaux records, à savoir 6 743 €.

À Lyon, des prix en hausse de 6,6 % sur les 3 derniers mois

Depuis plusieurs mois, le marché lyonnais affichait une certaine stabilisation du prix de son immobilier. La période estivale s'est distinguée par un ralentissement de la progression des prix de vente dans la Ville aux Deux Collines. Jugez plutôt, en août dernier, ceux-ci ont accusé 1,5 % de baisse sur 3 mois et en septembre, le recul a été de  0,3 %. Toutes choses étant égales par ailleurs, il est important de rappeler que non seulement les mois d'été mais aussi la rentrée sont traditionnellement des périodes placées, en termes d'activité immobilière, sous le signe du statu quo.

Mais le retour de l’automne marque également le retour de l’effervescence sur le marché de l'immobilier lyonnais. Et pour cause, les prix de vente ont rebondi nettement, avec un gain de 4,3 % sur 1 an en octobre dernier, mais aussi (et surtout !) 6,6 % de hausse trimestrielle. Autant de signes qui annoncent que les acquéreurs sont bel et bien de retour sur le marché lyonnais, qu'ils sont plus motivés que jamais et que la flambée des prix - amorcée depuis le début de l’année - reprend désormais sa course. La demande est très forte depuis plusieurs mois dans la capitale des Gaules. Cela sur tous les types de logements et dans tous les arrondissements de la ville. Cette forte demande n'est hélas pas sans entraîner une pénurie des biens proposés à la vente. Si le prix de l'immobilier lyonnais devient prohibitif pour une partie des acquéreurs, notamment les primo-accédants, la ville demeure largement plébiscitée et continue d'afficher un réel dynamisme.

Le 4e et le 8e lyonnais voient leurs prix augmenter fortement

Bien qu'elles soient moins marquées que dans une ville comme Marseille, véritable juxtaposition de villages à forte identité, à Lyon, les disparités sont importantes d’un arrondissement à l’autre, tant du point de vue des prix immobiliers que des tendances évolutives. Actuellement, seul un arrondissement semble afficher moins d’effervescence que les autres. Il s'agit du (chiquissime !) 6e arrondissement au sein duquel les prix de vente, tout en accusant 4,3 % de baisse annuelle, comptent encore et toujours parmi les plus élevés de la ville, avec 6 459 €/m². Une baisse probablement due à un rattrapage après que le quartier a atteint des niveaux de prix particulièrement élevés.

Partout ailleurs, la tendance est fortement haussière. Le prix au mètre carré dans le 5e arrondissement de Lyon augmente ainsi de 12,5 % sur 1 an, totalisant la hausse la plus élevée de la ville. Mais c’est dans le 4e arrondissement que la hausse des prix lyonnais affiche l’écart le plus important. Alors que la hausse sur 1 an y était de 4,7 % en septembre, elle a doublé en octobre, avec un gain de 8,9 % et des prix qui se hissent à 5 877 €/m². Même tendance dans le 8e arrondissement (4 483 €/m²), où l’on relevait une hausse timide de 1,8 % en septembre sur un an, mais une progression de 6,6 % en octobre. Enfin, dans le 9e arrondissement, le statu quo est toujours de mise, puisqu'en octobre dernier, les prix qui y ont été relevés (4 305 €/m², en moyenne) n’ont affiché aucune baisse ni aucune hausse en 1 an.

Les prix immobiliers et leur évolution sur 1 an à Lyon

Arrondissements Prix/m² Evolution sur 1 an
1er arr. 6140 € + 5,9 %
2e arr. 6 743 € + 9,5 %
3e arr. 5 343 € + 3,9 %
4e arr. 5 877 € + 8,9 %
5e arr. 5 038 € + 12,5 %
6e arr. 6 459 € - 4,3 %
7e arr. 5 148 € + 3,5 %
8e arr. 4 483 € + 6,6 %
9e arr. 4 305 €  0,0 %

Source : Baromètre LPI-SeLoger