Maison ou appartement : quelle assurance habitation privilégier ?

Vincent Cuzon 27 nov 2023
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Vous avez acheté une maison ou un appartement et souhaitez trouver la meilleure assurance possible pour protéger votre logement ? Influence de la typologie de bien immobilier (appartement, maison), niveau de couverture… Voici toutes les choses qu'il faut savoir pour assurer au mieux votre habitation.

Image
L’assurance habitation d’une maison n’est pas forcément plus cher que celle d’un appartement. © PeopleImages - Getty Images
L’assurance habitation d’une maison ne coûte pas forcément plus cher que celle d’un appartement. © PeopleImages - Getty Images
Sommaire

Assurer une maison ou un appartement : quelles différences ?

Nombreux sont ceux qui pensent qu’assurer un appartement coûte moins cher qu’assurer une maison individuelle. Si cela peut être le cas, ce n’est pas une vérité absolue. En effet, si le type de bien joue bel et bien un rôle en matière d’assurance habitation, ce sont plutôt les spécificités du logement (superficie, nombre de pièces…), la valeur du mobilier, sa localisation et les garanties souscrites qui influent le plus sur le montant de la prime. Ainsi, assurer un appartement de 100 mètres carrés au cœur d’une métropole coûtera généralement plus cher que d’assurer une maison de 75 mètres carrés dans un village rural.

Toutefois, il est vrai qu’une maison individuelle dispose souvent de dépendances et d’équipements extérieurs spécifiques (cave à vin, piscine, atelier, etc.) nécessitant la souscription de garanties optionnelles, ce qui fait grimper le coût de l’assurance. Assurer une maison avec jardin coûtera donc souvent plus cher que d’assurer un appartement d’une superficie similaire située dans la même ville. Néanmoins, la souscription de garanties complémentaires pour couvrir votre espace extérieur et vos annexes est fortement recommandée pour ne pas devoir prendre en charge tous les frais en cas de sinistre.

Assurer un bien situé dans une zone à risques coûte souvent plus cher.

Comment bien choisir votre assurance habitation ?

Pour commencer, sachez que si vous êtes locataire, vous devez obligatoirement souscrire une assurance habitation couvrant au minimum les risques locatifs. Les copropriétaires ont également l’obligation d’avoir une assurance couvrant la garantie responsabilité civile envers la copropriété et le voisinage. En revanche, les propriétaires de maisons individuelles ne sont pas contraints de souscrire une assurance habitation. Cette dernière est toutefois indispensable et vivement conseillée pour ne pas devoir payer la totalité des frais en cas de sinistre. Pour choisir la meilleure assurance habitation pour votre appartement ou maison, il faut notamment vous attarder sur le montant de la prime tout en prenant soin de ne pas tomber dans le piège d’une prime peu coûteuse mais qui cacherait une couverture inadaptée à vos besoins (extérieur, annexes et équipements non couverts, mobilier pas remplacé à neuf, garantie vol et vandalisme non incluse, etc.).

En dehors de la prime, d’autres critères doivent être pris en compte. C’est le cas du montant de la franchise, lequel correspond à la somme restant à votre charge en cas de sinistre. Attention également aux plafonds d’indemnisation : moins ils sont élevés, plus vous risquez de perdre d’argent en cas de sinistre. Vérifiez également les exclusions de garantie, qui listent les cas particuliers pour lesquels vous ne serez pas couvert.

Comment assurer une maison ou un appartement secondaire ?

Une résidence secondaire est par définition inoccupée la plupart du temps. Elle est donc davantage soumise aux risques de cambriolages, de vols et de vandalismes en tous genres. Assurer votre maison ou votre appartement de vacances est donc indispensable. Sachez que deux possibilités s’offrent à vous pour assurer votre lieu de villégiature :

  • demander une extension de garantie de l’assurance multirisque habitation (MRH) de votre résidence principale
  • ou souscrire une nouvelle assurance habitation.

La première option s’accompagne d’une augmentation de tarif justifiée par les nouveaux risques couverts par votre contrat.

La seconde option vous permet de bénéficier d'un contrat d’assurance sur mesure, couvrant les besoins spécifiques de votre résidence secondaire - qu'il s'agisse d'une maison ou d'un appartement - , notamment si le bien est situé dans une zone à risques (montagne, littoral, etc.) En toute logique, cette solution est plus onéreuse qu’une simple extension de garantie. Lors de la souscription de l’assurance habitation de votre résidence secondaire, faites attention à la clause d’inhabitation. Celle-ci peut indiquer que votre garantie vol n’est pas applicable si votre bien est inoccupé pendant plus de 60 ou 90 jours. Une telle clause est donc à proscrire dans le cadre de l’assurance d’une résidence secondaire.

Installer un système de sécurité peut vous permettre d’être mieux couvert et de faire des économies sur votre assurance habitation.

Estimez gratuitement votre bien en 2 min
Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !