« À Cannes, des acheteurs exigeants, mais toujours plus nombreux »

La rédaction
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Face à la hausse des prix et aux délais de vente réduits, les acheteurs sont de mieux en mieux organisés dans leur projet d'achat d'un bien immobilier d’après Sacha Pintiaux, gérant de l’agence Occitan Properties.

Image
vue-aerienne-cannes-seloger
95 % des acheteurs refusent de visiter un bien présenté 20 % au-dessus du prix du marché. © Saiko3p – Shuitterstock

Les demandes de vos clients ont-elles évolué ?

Avec l’essor des outils digitaux et, notamment, des visites virtuelles, les potentiels acheteurs sont désormais mieux informés sur les appartements qu’ils souhaitent visiter. Ils exigent souvent une vidéo avant de fixer un rendez-vous de visite. Ils peuvent ainsi prendre connaissance de l’environnement d’un bien et de la disposition de ses pièces, par exemple. Ils souhaitent également avoir un maximum d’informations juridiques avant de visiter un bien. Ils sont plus informés et donc bien plus exigeants. Il faut être conscient que les visites prennent beaucoup de temps à nos clients. Ces nouveaux outils digitaux leur permettent donc de mieux s’organiser et de gagner en efficacité. Les visites se font plus rares, mais sont bien plus qualitatives.

Le prix immobilier à Cannes  est, en moyenne, de 5 733 € du mètre carré.

Est-il judicieux de surévaluer son bien par rapport au marché ?

Non ! C’est vrai qu’en ce moment, les vendeurs sont tentés de proposer leur bien à un prix bien au-delà de sa valeur réelle, afin de tirer profit de la hausse de l’immobilier. Mais la trop forte disparité des prix de vente entre des biens similaires perturbe les acquéreurs. C’est typiquement le genre de situation qui va au contraire dévaloriser un bien. 95 % des acheteurs refusent de visiter un bien s'il est présenté 20 % au-dessus du prix du marché. Dans notre agence, nous nous efforçons d’expliquer à nos vendeurs qu’un produit bien évalué est l’assurance de vendre dans un délai raisonnable et dans les meilleures conditions.

Un conseil pour les futurs acheteurs ?

Je pense que 2022 sera une belle année au niveau immobilier. Il y a une vraie prise de conscience des Français qui souhaitent désormais privilégier au maximum leur qualité de vie. La crise sanitaire nous a vraiment orientés vers des activités en plein air et je suis persuadé que notre belle région de la Côte d’Azur, avec son fort ensoleillement hivernal, continuera à pousser les potentiels acquéreurs à franchir le pas. Certes, se lancer dans un nouveau projet de vie n’est pas toujours simple, mais le meilleur conseil que je puisse leur donner est de se faire confiance. Comme le dit l’adage, « Mieux vaut avoir des remords que des regrets ».

Quelle est la particularité de votre agence ?

Notre équipe est actuellement composée de six collaborateurs. J’estime que la base de notre métier est d’avoir un maximum de biens immobiliers en portefeuille. La prospection de nouveaux mandats est au cœur de notre stratégie, mais la quantité ne faisant pas la qualité nous ne prenons pas n’importe quel mandat et nous nous efforçons de réaliser des estimations de prix le plus précis possible afin que nos vendeurs réalisent les objectifs fixés ensemble. D’autre part, nous devons être capables de proposer plusieurs biens immobiliers à chacun de nos potentiels acquéreurs et c’est pour cette raison que notre portefeuille doit être varié et bien évalué tout au long de l’année. La réussite dans notre métier est basée sur la confiance, le travail et le sérieux. En gagnant la confiance de nos vendeurs, nous gagnons la confiance de nos acquéreurs.

Pourquoi priorisez-vous l’exclusivité ?

Notre philosophie est de travailler de manière qualitative et c’est la raison pour laquelle nous favorisons la vente en exclusivité. Il semble évident qu’un bien proposé dans une seule agence sera beaucoup plus valorisé qu’un bien à la vente dans trois ou quatre agences et souvent à des prix différents. Fréquemment, les acheteurs ne comprennent pas très bien la stratégie de multiplication des mandats et s’interrogent. Ils présument que le bien présente forcément un défaut majeur et qu’il n’arrive pas à se vendre. Plus un bien traîne sur le marché, plus il se dévalorise. Il s’agit donc d’un véritable enjeu pour les vendeurs. La rareté crée la demande et favorise les offres au prix dans des délais raccourcis. En effet, les acquéreurs aiment acheter un bien en exclusivité, cela leur donne le sentiment d’acheter un bien unique en toute sécurité.

Estimer gratuitement votre bien en 2 min
Image
Sacha Pintiaux
Sacha Pintiaux
Occitan Properties, 66 avenue Maréchal Juin, 06400 Cannes
Cet article vous a été utile ?
0
0

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
ville de Colmar
Immobilier local
Depuis un an, les prix de l'immobilier sont en baisse dans toute la France. Et l'Alsace n'est pas épargnée par cette tendance. Dans un contexte d'explosion des taux d'intérêt du crédit immobilier, le...
Image
Immeuble moderne et écologique
Immobilier local
À Ermont, vendeurs comme acquéreurs campent sur leurs positions. Comme le souligne Stéphane Ricou, dirigeant de l’agence immobilière GUY HOQUET ERMONT, les premiers souhaitent vendre leur bien à un...