« À Conflans-Sainte-Honorine, la note énergétique impacte le marché »

Medhi Salah
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Depuis le 1er avril 2023, l’obligation de réaliser un audit énergétique pour les biens classés F ou G bouleverse les acheteurs comme les vendeurs. Arnaud Vicenzi, directeur de l’agence Immobilière DAVRIL, anticipe un dégel du marché au printemps 2024.

Image
On observe une délocalisation d'une partie des acquéreurs à Conflans-Sainte-Honorine. © Studio Laure - Adobe Stock
Conflans-Sainte-Honorine attire par ses bords de Seine et sa proximité avec de nombreux espaces verts. © Getty

Quels sont les quartiers conflanais les plus recherchés ?

Ça a toujours été proche du RER et de la gare. Aujourd’hui, les acquéreurs souhaitent un extérieur, même un petit balcon. Ils ne veulent plus être enfermés dans un appartement. Ici, nous avons la chance d’avoir les Quais de Seine, de beaux jardins publics, et de nombreux espaces verts. Il est possible de s’évader assez facilement.

En moyenne, le prix au m²  à Conflans-Sainte-Honorine est de 3 665 €.

La performance énergétique est-elle un critère important à l'achat ?

Oui, les acquéreurs y sont très sensibles, compte tenu de l’augmentation des prix de l’énergie dont nous entendons parler dans les médias. Les futurs acquéreurs anticipent cette situation en focalisant leur recherche sur des biens correspondant aux normes énergétiques. Ils craignent de surconsommer.

La note énergétique a aussi un impact sur la négociation du prix de vente. À titre d’illustration, quand j’estime une maison, je dis toujours aux vendeurs de ne pas se presser et d’attendre d’avoir les diagnostics immobiliers. En effet, ces derniers peuvent influencer - à la baisse comme à la hausse - le prix du bien. Si une maison est classée G, elle n’aura pas la même valeur que la même maison, à côté, classée E ou B. Les acquéreurs savent pertinemment qu’ils vont être obligés d’effectuer des travaux de rénovation énergétique.

Nous avons beaucoup de mal à vendre les biens classés G. Les acheteurs négocient souvent le coût des travaux. Ils essaient de faire baisser le prix des passoires thermiques de 5 à 6 %. Étant donné que tous les propriétaires ne sont pas prêts à accepter une telle négociation, le marché de l’immobilier est comme « gelé ».

67 % des biens situés à Conflans-Sainte-Honorine affichent une surface minimum comprise entre 40 et 99 m².

Quel budget prévoir pour des travaux de rénovation énergétique ?

Il faut prévoir au minimum entre 20 000 et 25 000 € pour rénover un logement classé G ou F.

Comment va évoluer le marché conflanais dans les mois à venir ?

Si nous demandons à un Français ce dont il rêve le plus, il nous répondra que c’est d’être propriétaire. Moi, je pense que nous tendons inévitablement vers une baisse des prix de l’immobilier. Nous ne pouvons pas avoir à la fois des taux qui montent, des notes énergétiques qui endommagent la valeur des biens et des prix qui augmentent. Ce n’est plus possible !

Derrière la période de gel, il y a inévitablement une période de dégel, c’est-à-dire de diminution des prix. Si les banques rouvrent un peu les vannes du crédit, je pense que le marché devrait repartir en mars ou en avril 2024.

Estimez gratuitement votre bien en 2 min
Image
Arnaud Vicenzi
Arnaud Vicenzi
DAVRIL Immobilier, 18 Avenue Carnot, 78700 Conflans-Sainte-Honorine
Cet article vous a été utile ?
14
1

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
ville de Colmar
Immobilier local
Depuis un an, les prix de l'immobilier sont en baisse dans toute la France. Et l'Alsace n'est pas épargnée par cette tendance. Dans un contexte d'explosion des taux d'intérêt du crédit immobilier, le...
Image
Immeuble moderne et écologique
Immobilier local
À Ermont, vendeurs comme acquéreurs campent sur leurs positions. Comme le souligne Stéphane Ricou, dirigeant de l’agence immobilière GUY HOQUET ERMONT, les premiers souhaitent vendre leur bien à un...