« Face à la pénurie, les biens se négocient rapidement sur Mios et dans ses environs »

17 juin 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

À mi-chemin entre Bordeaux et le bassin d’Arcachon, Mios est une ville très prisée du sud de la Gironde. Partons à la découverte de son marché immobilier accompagné de José Da Fonseca, gérant d’Aima Immobilier.

Image
maison-piscine-mios-seloger
Avec ses nombreuses écoles et son excellente accessibilité, Mios attire de nombreuses familles. © Luis Viegas – Shutterstock

Comment se porte actuellement le marché immobilier à Mios et dans ses environs ?

C’est un marché qui fait preuve d’un fort dynamisme depuis plusieurs années. La ville bénéficie d’une situation géographique privilégiée au cœur de la forêt landaise, proche de Bordeaux et de l’océan Atlantique. Malgré une légère diminution de la demande depuis le mois de mars, certainement due à la situation internationale et économique, nous travaillons, constamment, à flux tendu. Les biens partent très rapidement sur le secteur et nous faisons face à une certaine pénurie de l’offre.

Avez-vous observé une évolution récente des prix immobiliers miossais ?

La crise sanitaire a eu pour conséquence un fort accroissement de la demande sur Mios et sa périphérie. Elle a entraîné une hausse importante des prix immobiliers qui s’élèvent à des niveaux très élevés. Il est fréquent aujourd’hui que le prix des maisons anciennes réhabilitées dépasse les 4 200 €/m2.

Le prix immobilier à Mios est de 3 575 €/m2.

Quel est le profil des acheteurs ?

Suite à la hausse des prix, le marché immobilier miossais s’adressent principalement à des acquéreurs aisés. Il s’agit de cadres travaillant dans la région ou de jeunes retraités qui vendent un bien pour se rapprocher de leurs enfants habitant le secteur. La demande de résidences secondaires est moindre. Les primo-accédants arrivent encore à acheter, mais ils se dirigent plutôt vers des maisons à rénover ou des petits terrains. Ils s’éloignent parfois dans le nord des Landes pour trouver des prix plus attractifs.

Quelles sont les villes les plus prisées autour de Mios ?

Les acquéreurs plébiscitent tout particulièrement Biganos. Elle a l’avantage de disposer d’une gare TGV qui permet d’accéder facilement à Paris et d’autres grandes métropoles. Cela est idéal pour les salariés qui peuvent télétravailler plusieurs jours par semaine.

Quel budget à prévoir pour l’achat d’un logement à Mios ?

Nous sommes plutôt sur un habitat pavillonnaire, il y a très peu d’appartements à la vente. Pour devenir propriétaire d’une maison récente en rez-de-jardin, les acheteurs doivent débourser entre 400 000 et 450 000 €.

Le prix immobilier à Biganos est de 3 646 €/m2.

Quel est le délai moyen d’une transaction à Mios ?

Il faut compter un délai d’environ 4 mois entre la publication de l’annonce et la signature de l’acte authentique de vente. Les vendeurs reçoivent, en moyenne, une offre d’achat un mois après la mise en vente. 

Comment se porte le marché locatif miossais ?

L’offre locative est assez faible, car les locataires ont tendance à rester plus longtemps dans leur logement. Lorsqu’un bien arrive sur le marché, il trouve très rapidement preneur. Cela est tout particulièrement vrai pour les maisons comportant trois chambres qui se louent autour de 950 à 1 100 € par mois.

Pouvez-vous nous présenter votre agence ?

Implantée depuis 2003 sur Mios, nous sommes une agence de proximité composée de trois collaborateurs. Nous privilégions avant tout la qualité du travail à la quantité, car nous souhaitons offrir à nos clients un accompagnement individualisé. Nous cherchons, actuellement, à nous développer dans le nord des Landes, plus particulièrement sur la commune de Parentis-en-Born.

Image portrait
Image
jose-defonseca
José Dafonseca
Aima Immobilier, 10 place du 8 Mai, 33380 Mios
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils

A la une !