« Le marché de l'immobilier montpelliérain poursuit sa mue »

18 fév 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

François Dejean et Bertrand Pépin associés de Immobilière Dejean Patrimoine, nous décrypte la dynamique du marché immobilier montpelliérain. La surdouée métropole poursuit son développement et repense ses espaces afin de proposer une meilleure qualité de vie en ville

Image
saint-roch-montpellier-seloger
Le quartier Saint-Roch, à Montpellier, est au cœur des stratégies d’urbanisme de la ville. Ⓒ Guillaume Garin – Shutterstock

Comment le marché immobilier devrait-il évoluer à Montpellier ?

De façon générale, je pense que les taux d’intérêt risquent de monter progressivement cette année. On commence d’ailleurs déjà à pressentir cette tendance. Le marché est très tendu sur tout le territoire en raison d’une offre de biens insuffisante. Les primo-accédants risquent d'ailleurs de souffrir les premiers de cette situation et de rencontrer des difficultés pour se financer. Il faut absolument libérer le marché du neuf. Concernant Montpellier, la ville a toujours été connue pour sa capacité à se transformer, à s’étendre et à évoluer. En ce moment, c’est le cœur même de la ville qui est en train de changer. La réfection de la place de la Comédie avec le développement de parkings, le centre absolu de Montpellier, est un signal très favorable. La municipalité prend les mesures nécessaires pour que la vie en centre-ville retrouve une certaine quiétude, avec le développement du tram et des mesures de végétalisation. On sent que Montpellier a l’ambition de faire revenir vivre les familles dans le centre historique, dans le centre piéton, place de Canourgue, dans le quartier de l’esplanade ou dans le quartier Saint-Roch. Ce sont tous les endroits où l’on trouve des immeubles anciens haussmanniens, un type de biens très convoités de cette clientèle.

Nous avons également remarqué que malgré la crise sanitaire et ses effets dévastateurs sur l’économie, le centre historique de Montpellier a su faire face. On parle beaucoup de centre-ville déserté, mais ici c’est tout le contraire. Les commerces se sont développés, les marques des succursales de prêt-à-porter ont fait leur retour et il est difficile de trouver un local commercial vacant.

Dans son hypercentre, le prix immobilier à Montpellier pour un appartement est de 3 780 €/m2

Quelle est la fourchette de prix à l'achat à Montpellier ?

Aujourd’hui, pour acheter un bien à Montpellier, il faut compter de 3 000 à 5 000 €/m², en moyenne. Cependant, si la ville rentre dans le dispositif d’encadrement des loyers, il y a un risque que le prix des studios baisse.

Et pour de la location ?

Sur le marché locatif, on peut louer un studio à Montpellier pour 500 €. Un T2 se loue dans une fourchette comprise entre 600 à 750 €, un T3 pour 800 à 900 € et un T4 à partir de 900 € et jusqu’à 1 200 €. Pour les biens d’exception, les loyers plafonnent à 2 500 € par mois.

Un conseil pour qui voudrait investir dans la pierre locative ?

À Montpellier comme ailleurs, l’emplacement est le premier critère à prendre en compte. Il faut redoubler d’attention afin de choisir un quartier porteur, c’est-à-dire qui se trouve à proximité du tram. En cela, le quartier Saint-Roch, proche de la gare TGV, est idéal. C’est un quartier central, animé, sûr, apprécié des étudiants et des personnes devant emprunter les transports en commun chaque jour pour se rendre au travail. Finalement, tous les biens qui se trouvent proches du tramway ont vocation à prendre de la valeur dans le temps.

Estimer gratuitement votre bien en 2 min
Image portrait
Image
silhouette homme pour ITV ©Logic-immo
François Dejean
Immobilière Dejean Patrimoine, 9 place Chabaneau, 34000 Montpellier
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils

A la une !