« Dans le Pays royannais, le marché de l'immobilier est dynamique »

Vincent Cuzon
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Si le marché immobilier du littoral royannais est toujours très actif, le manque d’offre commence à se faire ressentir, comme en témoigne Pauline Bruneau, Dirigeante générale des agences Coldwell Banker L'immobilière internationale, à Saintes et à Royan.

Image
Les prix ont tendance à se stabiliser dans le Pays de Royan.
Les prix ont tendance à se stabiliser dans le Pays de Royan. © Getty Images - Altitude Drone

Sur quel secteur intervenez-vous ?

Nous intervenons sur l’ensemble du littoral royannais : Meschers-sur-Gironde, Saint-Georges-de-Didonne, Royan, Vaux-sur-Mer, Saint-Palais-sur-Mer, Les Mathes et en cas de demande, nous allons jusqu’à Ronce-les-Bains. Nous couvrons, également, les communes du rétro-littoral, comme Breuillet ou Saujon, dans un périmètre de 15 kilomètres. Notre secteur d’intervention tend toutefois à s'élargir, confortant ainsi notre expansion. Nous sommes par conséquent à la recherche de nouveaux talents pour gonfler nos équipes.

En moyenne, le prix au m² à Royan est de 3 701 € dans l'ancien.

Comment le marché du Pays royannais se porte-t-il ?

Il est toujours très dynamique. La plus grosse problématique, c' est que nous avons vendu tout notre stock de biens pendant la crise sanitaire. Nous sommes donc à la recherche de logements à vendre pour répondre à la demande, toujours très forte. En ce qui concerne les prix de vente, ils ont fortement augmenté ces 3 dernières années. Néanmoins, ils ont tendance à se stabiliser actuellement. Si les biens au prix sont vendus en quelques semaines, ce n’est plus le cas des logements présentés au-dessus du prix du marché.

Quels sont les délais de vente sur votre secteur ?

Dans le Pays royannais, un bien trouve preneur dans le mois qui suit sa mise en vente, s’il est présenté au bon prix. Si la vente dure plus longtemps, c’est que le logement a été surestimé. Les propriétaires doivent alors revoir leur prix à la baisse.

Quels sont les secteurs les plus recherchés ?

Royan, Saint-Georges-de-Didonne, Vaux-sur-Mer et Saint-Palais-sur-Mer sont toujours très prisées par les acquéreurs. Meschers-sur-Gironde est également de plus en plus recherchée. Un peu plus dans les terres, les communes comme Breuillet, Médis et Saujon sont également très prisées par les candidats à l’accession car elles vivent à l’année.

À Royan, 48 % des biens sont des maisons individuelles.

Quels sont les biens les plus prisés ?

Les maisons sont toujours les biens les plus recherchés. Nous constatons toutefois que la demande a évolué. Les acquéreurs recherchent des logements plus grands et plus chers qu’auparavant. Les maisons de 120 à 150 mètres carrés sont les plus recherchées alors qu’auparavant, les acquéreurs se dirigeaient plutôt vers des biens dont la surface était comprise entre 80 et 100 mètres carrés. Les appartements d’une surface moyenne, entre 40 et 60 mètres carrés, qui se trouvent à proximité des commodités sont également très prisés par les retraités.

Estimer gratuitement votre bien en 2 min
Image
Pauline Bruneau
Pauline Bruneau
Coldwell Banker L'immobilière internationale, 1 rue de Guinielle, 17200 Royan
Cet article vous a été utile ?
1
0

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
ville de Colmar
Immobilier local
Depuis un an, les prix de l'immobilier sont en baisse dans toute la France. Et l'Alsace n'est pas épargnée par cette tendance. Dans un contexte d'explosion des taux d'intérêt du crédit immobilier, le...
Image
Immeuble moderne et écologique
Immobilier local
À Ermont, vendeurs comme acquéreurs campent sur leurs positions. Comme le souligne Stéphane Ricou, dirigeant de l’agence immobilière GUY HOQUET ERMONT, les premiers souhaitent vendre leur bien à un...