« Le prix de l'immobilier a augmenté de 20 % dans certains quartiers de Toulon »

04 oct 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Entre demande accrue, tension sur les prix et forte attractivité, Fehmy Derouiche, Directeur Général des agences Ibox décrypte pour nous le marché immobilier de Toulon.

Image
À Toulon, on se rapproche doucement de la pénurie de biens. © herraez
Sa douceur de vivre et l'abordabilité du prix de son immobilier boostent l'attractivité de Toulon. @ herraez

Comment se porte le marché immobilier à Toulon ?

Il est en forte expansion actuellement. Cela est, notamment, dû au développement des infrastructures voulu par le maire de Toulon, mais également au grand ensoleillement de la ville et à ses prix de vente qui sont encore bas en comparaison de ceux de la côte d'Azur. De ce fait, nous sommes confrontés à une forte baisse du stock de biens à vendre, tant pour ce qui est des maisons individuelles que des appartements. Là où nous avions, il y a encore quelques mois, un stock assez conséquent, celui-ci a fondu et même si l'on est pas encore en situation de pénurie nous travaillons désormais en flux tendu. C'est du jamais vu pour moi en 22 ans de métier.

Comment les prix toulonnais ont-ils évolués ?

On observe une forte croissance de la demande et une raréfaction de l'offre qui font, naturellement, augmenter les prix au m² à Toulon. Ainsi, dans le centre-ville et dans certains quartiers prisés comme au Mourillon ou au Cap Brun, le prix du m² est passé de 1 500 € à 2 000 € voire à 2 300 € !

Comptez 75 000 € pour investir dans un studio dans le centre-ville de Toulon.

Qui sont les acheteurs à Toulon ?

Depuis la crise sanitaire, la généralisation du télétravail a créé une forte croissance des courbes démographiques. De nombreuses personnes affluent de toute la France et notamment de la capitale pour s'installer à Toulon. Et pour cause, à budget équivalent vous pouvez avoir ici une villa avec vue sur la mer ! Les investisseurs locatifs ciblent bien sûr le centre-ville, mais les investisseurs patrimoniaux ont une zone de recherche plus étendue. Pour ce type d'investissement, la rentabilité ne sera pas aussi intéressante, mais le bien prendra plus de valeur au fil du temps. Je pense que ce sera, notamment, l'Est de Toulon ainsi que le Haut-Var qui seront les plus dynamiques prochainement pour ce type de projet. Enfin, en ce qui concerne la résidence principale et secondaire, tous les secteurs explosent.

Quel est le ticket d'entrée pour un appartement ?

Dans le centre-ville de Toulon, il faut compter environ 75 000 € pour un studio, mais cela monte plutôt à 120 000 voire 130 000 € dans les secteurs prisés, comme celui du Mourillon, par exemple.

Comment les délais de vente ont-ils évolué ?

Les délais de vente ont presque été divisés par deux ! Avant le covid, on vendait un appartement en deux mois environ. Désormais il suffit d'un mois à peine pour les vendre et cela vaut aussi pour les maisons, qui sont les biens les demandés. D'ailleurs, nous avions un marché équivalent au niveau des appartements et des maisons, mais ce n'est plus le cas. Actuellement, il n'y a quasiment plus de maisons à vendre.

Image portrait
Image
Fehmy Derouiche - Agences Ibox
Fehmy Derouiche
AGENCE IBOX. 545 Littoral Frédéric Mistral 83000 TOULON
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils

A la une !