Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

« La Rochelle est un secteur privilégié qui attire beaucoup d'acheteurs »

Le marché immobilier rochelais était déjà actif et la crise sanitaire a renforcé la tendance. La demande est très forte, tant pour les résidences principales et secondaires que pour les investissements locatifs. Un constat dressé par Pol Gonnin, directeur commercial chez Eurotim.

« La Rochelle est un secteur privilégié qui attire beaucoup d'acheteurs »

Quels sont vos domaines d’intervention ?

Nous intervenons dans les domaines de la transaction immobilière d’immobilier dit « ancien », dans l’immobilier neuf en tant que promoteur immobilier, nous construisons donc des immeubles neufs et nous commercialisons des opérations qui sont introduites par le promoteur. Nous sommes également administrateur de biens puisque nous avons un portefeuille de location-gestion. Nous avons également une division d’immobilier d’entreprise avec achat et vente de murs, cession de fonds de commerce, location de locaux ou de bureaux. Et depuis 2 ans, nous sommes également syndic de copropriété.

Quelle est la tendance sur le marché immobilier rochelais ?

Le secteur de La Rochelle est très privilégié car il attire beaucoup et la demande est très forte. Cette tendance a été renforcée par la crise sanitaire car de plus en plus de citadins fuient les grandes métropoles, notamment la région parisienne, pour venir s’installer en province. Les villes du Grand-Ouest ont un succès renforcé par le contexte et La Rochelle en particulier. Le marché immobilier était déjà très actif et la crise sanitaire a accentué ce phénomène, ce qui implique qu'à l'heure actuelle nous n’avons pas suffisamment de biens pour répondre à la demande. Cela induit une augmentation des prix immobiliers.

Le profil des acquéreurs a-t-il évolué depuis la crise sanitaire ?

Nous avions déjà de la demande provenant de personnes issues d’autres régions. Ce n’est donc pas nouveau mais le contexte, que nous connaissons, a effectivement, renforcé cette tendance.

Que recherchent principalement les acquéreurs ?

Nous recevons beaucoup d’investisseurs car il y a également de la demande en locatif sur le secteur rochelais et La Rochelle est éligible au dispositif Pinel. Nous accueillons, également, des personnes souhaitant une résidence secondaire et bien sûr beaucoup de demandes en résidence principale. Souvent, les résidences principales sont demandées par des personnes retraitées qui proviennent, essentiellement, de l’axe Paris-Tours-Poitiers.

Bon à savoir

Le prix au m² à La Rochelle s'élève à 4 067 €.

Quels sont les types de logements les plus demandés ?

Les maisons sont très demandées sur le secteur rochelais, or dans La Rochelle intramuros, il y a de moins en moins de maisons à la vente. La demande en appartements est importante, notamment du côté des investisseurs. Tout est recherché, mais cela dépend du profil des acquéreurs et du projet qu’ils portent.

Quelle est la situation financière des acquéreurs ?

Nous ne pouvons pas encore mesurer l’impact économique qu’aura cette crise sanitaire à son issue. Peut-être qu'à l'avenir nous rencontrerons davantage de personnes avec des difficultés financières. En attendant, notre clientèle dispose d’un fort pouvoir d’achat et beaucoup peuvent être moins impactés que la moyenne, notamment par les conséquences sur l'emploi.

Comment se porte l’immobilier d’entreprise dans le contexte actuel ?

Il est évident que certaines entreprises rencontrent et vont rencontrer des difficultés. Pour autant, les signaux ne sont pas forcément négatifs, dans la mesure où d'autres vont profiter d'opportunités et engager des projets d'ouverture d'entreprises et de commerces à l'issue de la crise sanitaire.

© Pol Gonnin DR
Pol Gonnin, directeur commercial chez Eurotim
Eurotim aux 64 rue des Merciers et 40 rue de la Désirée, 17000 La Rochelle