« Saint-Vincent-de-Tyrosse, une commune idéale pour les citadins en télétravail »

27 avr 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Le sud-ouest des Landes n’en finit pas de séduire les actifs originaires des grandes villes et plus particulièrement de la région parisienne. Avec ses collaborateurs, Bruno Fernandez, président du Groupe B&M IMMO, accompagne ces acquéreurs, à Saint-Vincent-de-Tyrosse, notamment, dans un contexte de tension immobilière et de hausse des prix.

Image
maison-saint-vincent-de-tyrosse-seloger
Saint-Vincent-de-Tyrosse marque la frontière entre les stations de la côte et les villages traditionnels des Landes. © Sylv1rob1 – Shutterstovck

Qui pousse la porte de votre agence ?

Désormais, nous faisons face à une demande importante d’acquéreurs souhaitant s’installer définitivement dans la région et qui arrivent de régions très diverses. En général, ils ont eu l’occasion de se rendre à plusieurs reprises sur la côte landaise durant leurs vacances et sont tombés sous le charme des lieux. Nous comptons aussi beaucoup de clients originaires du secteur et qui cherchent à se loger, mais pour qui ça devient très compliqué du fait de la hausse considérable des prix de vente.

Comment s'explique l'attractivité de votre région ?

Nous rencontrons beaucoup de particuliers citadins, originaires de la région parisienne, de l’est de la France ou encore de la métropole toulousaine. Ce sont en majorité des actifs qui viennent s’implanter ici, car leur entreprise leur offre la possibilité de travailler 100 % à distance. Après avoir vécu longtemps en ville, subi le monde, les difficultés de circulation et le bruit, ils souhaitent s’installer dans un secteur proche de la nature, de l’océan et de la forêt. Ils ont besoin d’espace, de calme et de proximité avec la verdure. C’est un tout autre style de vie qu’ils viennent chercher ici, plus lent, et plus en accord avec leurs valeurs. Désormais, leur bien-être, leur santé et leur vie personnelle passent avant tout. Mais il y a également des personnes ayant radicalement changé de vie, modifié leur activité, voire même qui souhaitent tout recommencer à zéro. Ils veulent simplement vivre différemment et tourner la page après avoir mûri leur projet durant les confinements successifs occasionnés par la crise sanitaire. Ici, ils peuvent aussi espérer bénéficier de logements plus grands, avec un espace ouvert sur l’extérieur, qu'il s'agisse d'un jardin ou d'une terrasse.

Des conseils à donner à un futur acquéreur ?

Avant toute chose, il faut absolument veiller à bien ficeler son projet de financement avant de s’engager sur un bien. Étant donné que les conditions d’octroi d'un prêt bancaire ont changé, il est nécessaire de vraiment faire attention à cet aspect. Il est également important de bien se préparer et d'anticiper son déménagement car souvent, en raison du manque de biens, certains se retrouvent obligés de prendre une location à court terme pour se loger avant de pouvoir espérer acquérir leur résidence principale. Je conseille vivement de se tourner vers un agent immobilier local qui pourra apporter son aide, son expertise et assistera juridiquement ses clients dans cette démarche qui peut paraître simple… Ce sont des éléments à ne pas négliger si l'on veut réussir son projet immobilier en toute sérénité !

Qu’en est-il des taux bancaires ?

Ils ont commencé à augmenter dès le début de l’année 2022. La hausse se limite pour l’instant à 0,5 %, ce qui reste correct, mais tout de même non négligeable. De nos jours, on peut obtenir un prêt bien négocié à 1,5 %. Nous travaillons avec des partenaires financiers afin de faciliter au mieux ces démarches.

Image portrait
Image
Bruno Fernandez
Bruno Fernandez
AGENCE ACIM, 27 bis avenue Nationale, 40230 Saint-Vincent-de-Tyrosse
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils

A la une !