Bail de résidence secondaire : comment ça marche ?

Blandine Rochelle
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Si vous détenez une résidence secondaire que vous occupez moins de 8 mois dans l’année et que vous souhaitez en retirer des revenus, il est possible de mettre cette résidence secondaire en location. Vous pouvez opter pour le bail de résidence secondaire de deux façons différentes : en location saisonnière de courte durée ou en location longue durée.

Image
La location de résidence secondaire peut être établie pour une courte ou une longue durée. © Davide Angelini - Adobe Stock
La location de résidence secondaire peut être établie pour une courte ou une longue durée. © Davide Angelini - Adobe Stock
Sommaire

Qu’est-ce qu’une résidence secondaire ?

Comme son nom l’indique, le bail de résidence secondaire concerne les résidences secondaires, à savoir les logements qui ne font pas office de résidence principale pour leur propriétaire. A ce titre, il peut s’agir d’un logement de vacances, d’un investissement locatif ou encore d’un mobil-home.

Pour que ce logement soit considéré comme une résidence secondaire, il doit être habité de façon temporaire par le propriétaire moins de 8 mois dans l’année.

Si vous souhaitez augmenter vos revenus en mettant en location votre résidence secondaire, vous pouvez alors prévoir de signer avec le locataire un bail de résidence secondaire.

Qu’est-ce que le bail de résidence secondaire ?

Le bail de résidence secondaire permet de mettre en location sa résidence secondaire de deux façons différentes : soit en location saisonnière et donc en contrat de courte durée, soit en location longue durée.

Il peut s’agir d’un bail de location nue ou meublée, et les modalités de location sont plus souples et moins contraignantes que pour la location d’un logement à usage principal. Par exemple, sachez que les baux de résidence secondaire ne sont pas concernés par la loi sur l’encadrement des loyers.

Avec un bail de résidence secondaire, le locataire peut décider de quitter le logement et de rompre le bail à tout moment, en respectant un préavis qui peut être de 1 à 3 mois.

Le bail de résidence secondaire en location saisonnière

Si vous optez pour le bail de résidence secondaire en location saisonnière, vous allez signer un contrat de courte durée qui ne peut excéder 90 jours, et vous ne pouvez le louer plus de 120 jours par an au risque que votre activité soit requalifiée de location meublée non professionnelle. De plus, il est obligatoire de déclarer cette activité auprès de la mairie ou de l'EPCI (établissement public de coopération intercommunale) afin d’obtenir un numéro de déclaration. Notez que le bail de résidence secondaire en location saisonnière doit indiquer certaines informations :

  • La mention « bail à titre de résidence secondaire »
  • L’identité du bailleur et du locataire
  • La description du logement qui est mis à disposition en location, le mobilier et les équipements qu’il contient
  • La date de début de location et la durée maximale qui ne peut dépasser 3 mois
  • Les modalités de prise de congé
  • Le loyer avec ses charges, qui sont fixées librement entre les deux parties
  • Le montant du dépôt de garantie
  • Les clauses indispensables : clause résolutoire, clause de solidarité.

Il doit également être accompagné de documents annexes comme l’annexe régionale relative aux droits et obligation des locataire et des bailleurs, le certificat de PEB, etc.

Le bail de résidence secondaire longue durée

Si vous souhaitez mettre en location une résidence secondaire en longue durée, la durée peut être indéterminée et s’élève généralement à 1 an reconductible. De plus, le montant du loyer est, là encore, fixé librement entre les parties tout comme celui des charges, et même en présence d’une loi sur l’encadrement des loyers. Le bail doit contenir les informations suivantes :

  • Le type de location : nue ou meublée
  • Une description exhaustive du bien, de ses meubles et équipements
  • La durée de la location fixée librement par les parties
  • Les conditions de résiliation du bail ainsi que les éventuelles modalités d’indemnisation potentielles
  • Le montant du dépôt de garantie
  • Le montant du loyer et des charges
  • La date d’effet du bail
  • Les clauses spéciales éventuellement mentionnées, comme les honoraires d’agence, une autorisation de sous-location, etc.

Notez qu’il est recommandé pour le propriétaire du logement de souscrire une assurance responsabilité civile ainsi qu’une assurance habitation propriétaire non-occupant pour vous couvrir en cas de dommages dans le logement.

Que faut-il prévoir avant de louer en bail de résidence secondaire ?

La loi ALUR prévoit deux principales obligations à l’égard des propriétaires qui souhaitent louer en bail de résidence secondaire :

  • La déclaration de location saisonnière auprès de la mairie si vous souhaitez mettre en location en courte durée.
  • L’obtention d’une autorisation attestant du changement d’usage du bien, qui doit être demandée à la mairie ou à l’EPCI, lorsque le logement se situe dans une zone tendue.

Le propriétaire doit attendre la date d’échéance mentionnée dans le bail de résidence secondaire s’il souhaite mettre fin au contrat.

Déposez votre annonce de location sur SeLoger
Cet article vous a été utile ?
1
0

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Caracol crée des colocations solidaires qui réunissent des jeunes français et étrangers. © Drazen - Adobe Stock
Louer
Caracol est une association créée en 2018, qui a pour objectif d’utiliser les logements vides pour en faire des colocations solidaires, multiculturelles à un prix défiant toute concurrence. Une façon...
Image
Mettez en place un contrat de location pour louer votre piscine privée, afin de formaliser votre accord avec le locataire. © Linda Raymond - Getty images
Louer
Durant l’été, nombreux sont ceux qui recherchent des occasions de se rafraîchir. Si vous avez la chance de disposer d’une piscine privée, vous pouvez envisager de la mettre en location, pour arrondir...
Image
intérieur meublé
Louer
Étant donné les avantages financiers et patrimoniaux qui en découlent, la location meublée séduit de nombreux particuliers. Elle est néanmoins soumise à des règles fiscales strictes. Vous devez tenir...