Vendre son logement et en acheter un autre : comment gérer la transition ?

Medhi Salah
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Vous êtes déjà propriétaire de votre résidence principale et vous souhaitez changer d’habitation ? S’il s’agit d’une transaction immobilière assez courante, elle demande néanmoins une organisation rigoureuse. En effet, il peut être difficile de faire coïncider parfaitement le déménagement et l’aménagement. Vous allez donc certainement devoir gérer une période de transition. Voici quelques astuces pour passer ce moment avec sérénité. 

Image
Vendre avec une agence immobilière
De la vente à l'achat : comment gérer la transition ? ©Getty
Sommaire

Réaliser un planning prévisionnel

Une transaction immobilière a lieu en plusieurs étapes. Si vous souhaitez vendre et acheter dans le même temps, cela rajoute un degré de complexité. 

  • Calculer sa capacité d’emprunt et estimer la valeur de sa résidence. 
  • Mettre en ligne une annonce (par vous ou par un agent immobilier). 
  • Recherche de biens à visiter.
  • Réalisation des visites (pour vendre et pour acquérir). 
  • Négociation du prix. 
  • Signature d’un compromis. 
  • Réalisation des conditions suspensives. 
  • Signature de l’acte de vente.  

En France, il faut compter en moyenne entre 90 et 100 jours pour vendre ou acheter un bien immobilier. 

En planifiant les différentes étapes et en les anticipant, vous parviendrez plus facilement à faire coïncider la vente et l’achat de votre logement. Il faut néanmoins avoir conscience des multiples aléas liés aux transactions immobilières. Vous aurez peut-être à mettre en place des solutions alternatives. Autant les anticiper dès le départ pour parer à toute éventualité.

Trouver un logement temporaire

La vente de votre logement peut avoir lieu avant d’acquérir un nouveau logement. Dans cette situation, il sera nécessaire de trouver un logement temporaire. 

Il est parfois possible de profiter de l’habitation d’un proche. Lorsque ce n’est pas le cas, il sera nécessaire de louer un logement pour quelques semaines ou mois (un gîte, une location meublée ou nue). Cela peut représenter un certain budget, à prévoir à l’avance.  

À retenir : les avantages de vendre avant d’acheter

Vendre avant d’acheter présente un avantage non négligeable. Le prix obtenu vous permet de rembourser par anticipation votre prêt immobilier. Vous augmentez ainsi votre capacité d’emprunt et améliorez votre taux d’endettement. De plus, cela peut vous permettre de vous constituer un apport personnel. Cet élément est un gage de santé financière apprécié des organismes bancaires.

Stocker vos meubles

Si vous avez vendu avant d’acheter, la question du stockage pourra se poser. En effet, en attendant d’aménager dans votre future habitation, vous utiliserez un logement temporaire. Celui-ci ne disposera pas forcément de la place suffisante pour entreposer toutes vos affaires personnelles. 

Vous aurez peut-être à louer un box dans un entrepôt , ou alors un garage ou une cave à un particulier. Assurez-vous de trouver un endroit sain, c’est-à-dire à l’abri de l’humidité et de la poussière. Pensez également à vous renseigner sur la sécurité mise en place.

A noter : certains déménageurs professionnels proposent un service de garde-meubles. Entre le déménagement et l’aménagement, ils conservent vos meubles et affaires personnelles. Cette solution peut vous faire gagner du temps précieux.

Utiliser le prêt-relais

Vous avez eu un coup de cœur pour un bien immobilier, mais vous n’avez pas encore vendu votre résidence ? Afin de gérer le décalage de trésorerie entre l’acquisition et la vente, vous pouvez utiliser un prêt-relais

Il s’agit d’un emprunt de courte durée destiné à acheter un logement en attendant la vente d’un autre bien immobilier. Il est accordé pour une durée de 24 mois maximum. Cette période peut être renouvelée une fois si vous n’êtes pas parvenu à vendre dans les temps. Le montant emprunté va de 50 % à 80 % de la valeur de votre bien à vendre.

Bon à savoir : le prêt achat-revente

Le prêt achat-revente est une alternative au prêt-relais. Il permet de regrouper le crédit immobilier en cours et celui de votre nouvelle résidence. Au moment de la vente de votre logement, il pourra être partiellement remboursé par anticipation sans pénalité.

Négocier les délais

Pour gérer la transition entre une vente et un achat, vous pouvez également jouer sur les délais des formalités. Ainsi, vous pouvez prévoir un délai personnalisé entre la signature du compromis et celle de l’acte de vente. Il est généralement de trois ou quatre mois. En accord avec l’autre partie (le vendeur ou l’acheteur, suivant la situation), il est tout à fait possible de prévoir un délai plus court ou plus long. 

Vous pouvez également jouer sur le délai de réalisation des clauses suspensives. Par exemple, vous laissez 6 mois pour obtenir un prêt immobilier de manière à disposer de plus de temps pour vendre votre résidence actuelle.

Cet article vous a été utile ?
81
6

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
vendre-maison-atouts-valoriser-seloger
Vendre
Si vous avez pour projet de vendre votre maison, vous espérez sans doute le faire au meilleur prix et multiplier les visites pour pouvoir choisir les futurs acquéreurs. Mais pour générer des coups de...
Image
Il est essentiel de se sentir en phase avec l'agent immobilier et d'écouter son feeling. © Ridofranz - Getty images
Vendre
Vendre un bien immobilier est une étape essentielle dans la vie d’une personne, qu’il s’agisse de vendre un appartement, une maison, ou même un terrain. Choisir la bonne agence immobilière pour vous...
Image
Un vice caché n'est pas forcément connu du vendeur au moment de la vente. © aquaArts studio - Getty images
Vendre
Il n’est pas rare de vouloir effectuer des travaux avant de vendre son bien immobilier. Or, il est nécessaire de faire contrôler la qualité de ces travaux afin d’avoir la certitude qu’aucun vice caché...
Image
terre agricole dans le Gers
Vendre
Les prix des terrains agricoles ont, en moyenne, augmenté de 60 % ces 20 dernières années. Des chiffres qui témoignent de l'attractivité de ce type d'investissement. Vous êtes propriétaire d'un...