5 erreurs à éviter lorsque l'on recherche un bien immobilier

Laetitia Lapiana
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Vous vous lancez dans la grande aventure de la recherche du logement idéal ? Une quête passionnante mais souvent semée d’embuches. Alors, avant-même d’entamer vos recherches et de vous perdre dans la jungle peuplée d’annonces immobilières en tout genre, commencez par bien préparer cette étape clé et déjouer les 5 erreurs les plus fréquentes pour ne pas transformer votre quête en grosse galère.

Image
xxxx
La recherche d'un logement se prépare en amont pour bien cibler ses besoins et possibilités. @ Getty
Sommaire

Mal calculer son budget et sa capacité de financement

A l’heure où les banques continuent de resserrer l’accès au crédit immobilier et où les taux d’emprunt s’envolent et menacent même d’atteindre les 5% d’ici la fin de l’année, capacité de financement et budget global sont les deux « nerfs de la guerre » qu’il vous faudra définir en amont de toute recherche immobilière.

Si cette étape n’est pas la plus « glamour », elle est indispensable pour avoir une vision éclairée de vos capacités financières et de l’ensemble des frais qui seront à supporter en marge de votre achat, afin de mener vos recherches sereinement. Pour ce faire, deux points seront à évaluer avec précision :

Votre capacité de financement, que vous pourrez estimer à l’aide de simulateurs et autres outils de calculs proposés gratuitement en ligne, afin de déterminer la somme que vous serez en mesure d’allouer mensuellement au remboursement de votre crédit immobilier.

Votre budget global, incluant l’ensemble des frais annexes à l’achat du logement :

  • Les frais de notaire ou d’acquisition, ainsi que les frais d’agence si vous avez fait appel à un professionnel de l’immobilier pour vous accompagner dans votre projet.
  • Les frais liés au déménagement.
  • Les charges courantes, la taxe foncière, voire les charges de copropriété selon le type de logement choisi.
  • Les frais de rénovation, si vous optez pour un bien avec travaux, voire de rénovation énergétique si vous vous portez acquéreurs d’une « passoire énergétique ».

Bien préparer votre recherche d'un logement et ne rien laisser au hasard vous permettra d’éviter les mauvaises surprises et de ne pas perdre un temps précieux dans des démarches mal ciblées, ne correspondant pas à vos possibilités.

Aujourd’hui crucial pour prétendre à un crédit immobilier, l’apport personnel doit représenter 10 à 20 % de la valeur d’achat du bien, même si un apport plus important sera très aidant pour décrocher le précieux sésame dans le contexte actuel.

 

Ne pas définir précisément son projet

C’est un grand classique dans les erreurs les plus fréquentes à éviter : mal définir son projet d’achat, c’est un peu comme aller dans tous les sens sans finalement aller nulle part. Pour bien démarrer, place aux listes des critères sur lesquels il ne faut absolument pas faire l’impasse :

  • Définir une liste de souhaits et critères prioritaires par rapport à vos besoins du présent, mais aussi vis-à-vis de vos projets futurs, comme l'agrandissement de la famille.
  • Les caractéristiques clé du bien recherché : surface, nombre de chambres, présence d’un extérieur, neuf ou ancien... Tout en veillant à prioriser vos besoins.
  • La localisation, mais sans vous limiter au départ à un secteur trop restreint, comme une rue ou un quartier précis, afin de garder un spectre de recherche plus large. Dans tous les cas, le choix d’un secteur doit tenir compte de vos modes et habitudes de vie, comme la proximité des transports et commerces si vous êtes dans la vie active et que chaque minute compte ; la présence d’axes routiers si vous êtes amenés à vous déplacer régulièrement ; d’écoles et de centres de loisirs si vous avez des enfants....
  • Le type de bien, notamment maison ou appartement, ce qui aura une incidence directe sur le secteur prospecté et le prix du bien.
  • La liste des souhaits secondaires, les concessions éventuelles sur tel ou tel critère pour garder une marge de manœuvre et une certaine flexibilité, afin de ne rater aucune bonne affaire ou opportunités du marché.

Ne pas se renseigner sur l’état du marché

Une fois vos capacités d’emprunt et le budget global défini, tout comme le secteur et vos principaux critères, vous avez les cartes en main pour démarrer vos recherches et éplucher les annonces immobilières de façon ciblée et efficace.

Oui mais, en parallèle de cette étape, il est vivement conseillé de vous renseigner sur différents points du marché prospecté, afin d’avoir une vision claire de vos possibilités et éventuelles limites :

  • Les prix du marché dans le secteur visé, soit le prix au m2 moyen pour vous aider dans vos calculs en regard de la surface convoitée, du type de bien, de son état, son quartier...
  • L’état du marché et ses tendances : l’offre est-elle abondante ou rare, quelle est la dynamique des prix ? – sont-ils négociables, à la hausse, à la baisse... –, quels types de biens offrent-ils plus de perspectives de plus-value pour la revente, etc.

Si vous vous portez acquéreur d’un appartement, pensez à bien vérifier divers points essentiels liés à la copropriété : son état, les charges, les règlements, les travaux votés et les frais associés, comme un ravalement de façade, qui peut vite faire grimper la note.

Ne pas profiter des outils en ligne

Maintenant que vous êtes fin prêt pour entamer vos recherches et cibler les biens faits pour vous, il serait dommage de faire l’impasse sur tout le florilège d’outils et de fonctionnalités dont regorgent les portails et sites généralistes, spécialisés et autres applications mobiles pour vous donner accès au plus grand nombre d’annonces en lien avec vos critères. Mais aussi vous faire gagner en temps en en réactivité grâce aux outils permettant de personnaliser et d’affiner au maximum ses recherches, de recevoir des notifications dès qu’une annonce adéquate est postée et bien d’autres facilités et innovations.

Négliger l’importance de la contre-visite

De belles photos, une visite virtuelle comme si vous y étiez, pile-poil le type de bien que vous recherchiez... Le coup de cœur est là, mais gare au chant des sirènes ! Tous ces éléments sont précieux pour réaliser une pré-sélection des biens à visiter, mais ne s’y substituent en aucun cas ! Non seulement se rendre sur les lieux est nécessaire, mais une visite, et plus encore une contre-visite, c’est aussi l’occasion de vérifier plusieurs points clés et de poser un certain nombre de questions pour aller au-delà des apparences : état général, de la toiture, de l’électricité, de la plomberie, des systèmes de chauffages, consommation annuelle en eau et électrice, travaux à prévoir... A ce stade, l'accompagnement d'un professionnel de l'immobilier peut se révéler précieux, voire indispensable !

Autre point de vigilance : l’environnement du bien. Négliger de faire le tour du quartier pour inspecter divers points essentiels peut vite faire baisser le degré d’enthousiasme. Trop de vis-à-vis, absence de commodités, nuisances sonores, projets de construction alentour... tous ces points seront à vérifier pour vous conforter ou non dans votre choix et éviter les galères.

Estimez gratuitement votre bien en 2 min
Cet article vous a été utile ?
12
2

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Le leasing immobilier vous permet d'acquérir votre logement progressivement tout en vous constituant une épargne. © SolStock - Getty images
Acheter
Le leasing immobilier, également connu sous le nom de location-accession, est une solution de financement innovante permettant d’acquérir un bien immobilier de manière progressive. Dans un contexte où...
Image
Faire construire, c’est être certain d’avoir une maison sur mesure… mais aussi de ne pas bénéficier du PTZ. © aanton - Getty Images
Acheter
Quand on a pour projet de vivre dans une maison, un choix s’offre à nous : acheter un bien existant ou faire construire. Entre le confort du neuf et le charme de l’ancien, le choix peut s'avérer...
Image
Evaluez réellement les risques en cas de procédure au sein de la copropriété : toutes les procédures ne se valent pas. © LaylaBird - Getty images
Acheter
Lorsque l'on souhaite acheter un logement en copropriété, il peut arriver de s’apercevoir que la copropriété concernée fait l’objet d’une procédure en cours. Il est important de se pencher sur la...
Image
Il est important de prévoir des visites à des moments de la journée différents. © simonkr - Getty images
Acheter
Lorsqu’il s’agit d’acheter un bien immobilier, choisir le bon moment pour effectuer des visites peut faire une grande différence. Les acheteurs avertis savent que la période de la journée, la saison...