« Entre Lannion et Morlaix, les prix se maintiennent à des niveaux élevés »

Vincent Cuzon
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Entre Lannion et Morlaix, le marché immobilier est toujours très attractif. Dans les villes du littoral, la demande reste ainsi largement supérieure à l’offre, comme le constate Olivier Hamon, Directeur de Breizh Patrimmo.

Image
Avec la remontée des taux, les prix pourraient stagner dans les prochains mois.
Avec la remontée des taux, les prix pourraient stagner dans les prochains mois. © herreneck – Adobe Stock

Sur quel secteur votre agence intervient-elle ?

Nous sommes installés à Plestin-les-Grèves et nous intervenons sur une zone géographique allant de Lannion à Morlaix.

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur Breizh Patrimmo ?

Le fonctionnement de Breizh Patrimmo est un peu particulier. Nous ne nous considérons pas comme une agence immobilière à proprement parler. En effet, notre activité s’articule autour de quatre axes : la transaction dans l’ancien (résidences principales et secondaires), les fonds de commerces et murs commerciaux, l’immobilier de rendement et l’immobilier patrimonial (constitution du patrimoine, protection de la famille, diminution de la charge fiscale et préparation de la retraite). Lorsqu’un investisseur ou un acheteur pousse la porte de notre agence, nous réalisons une étude patrimoniale afin de déterminer non seulement ses moyens mais aussi ses objectifs. Dans un second temps, nous recherchons les produits les mieux adaptés à son projet. Nous accompagnons l’investisseur de A à Z, à partir du moment où il nous confie son projet jusqu’au moment où il signe chez le notaire, voire encore après.

En moyenne, le prix immobilier à Plestin-les-Grèves atteint 2 048 €/m².

Que dire du marché immobilier plestinais ?

Notre marché est en grande partie constitué de villes côtières, où la demande dépasse toujours largement l’offre. Automatiquement, les prix de vente ont tendance à augmenter. Pour autant, il est vrai qu’après la forte augmentation constatée l’année dernière, leur évolution tend à ralentir.

À Plestin-les-Grèves, 88 % des biens sont des maisons.

Les restrictions liées au crédit ont-elles impacté votre marché ?

Aujourd’hui, il est compliqué d’obtenir à un prêt. Par conséquent, le nombre d’acquéreurs diminue. Il est donc probable que nous assistions à un rééquilibrage du marché et donc à une stagnation des prix dans les prochains mois. Je pense toutefois que nous n’assisterons pas à une baisse massive des prix comme nous pouvons le voir sur certains marchés. Je tiens à préciser qu’au-delà du taux d’usure, qui engendre le refus de dossiers pourtant solvables, les banques font également de plus en plus attention aux dépenses de l’emprunteur ainsi qu'aux éventuels problèmes intervenus au cours des dernières années et au niveau d’épargne.

Estimez gratuitement votre bien en 2 min
Image
Olivier Hamon
Olivier Hamon
Directeur de Breizh Patrimmo, 5 rue des clos, 22310 Plestin-les-Grèves.
Cet article vous a été utile ?
2
0

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
ville de Colmar
Immobilier local
Depuis un an, les prix de l'immobilier sont en baisse dans toute la France. Et l'Alsace n'est pas épargnée par cette tendance. Dans un contexte d'explosion des taux d'intérêt du crédit immobilier, le...