« La pénurie de biens sur la Côte d’Azur provoque une forte hausse des prix »

01 sep 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Après deux ans de pandémie, le bilan est sans appel : le marché immobilier de la Côte d’Azur a bien résisté à la crise sanitaire. Un constat que nous confirme Filip Wretman, directeur de Wretman Estate & Consulting et expert du secteur. 

Image
La Côte d'Azur
Sur la Côte d’Azur, la clientèle étrangère est de retour. © LiliGraphie

Comment se porte le marché immobilier de la Côte d’Azur ?

Nous sommes plutôt surpris car malgré les deux années de crise sanitaire, le dynamisme du secteur reste très marqué. Cela s’explique en grande partie par le changement de vie de certains Français et l’envie de beaucoup de locataires d’acquérir leur résidence principale. L’investissement dans la pierre rassure face à des marchés financiers souvent incertains. Cette forte demande a provoqué une véritable pénurie de biens sur l’ensemble de la Côte d’Azur. L’effet est double. Les appartements et les maisons se vendent en quelques semaines, voire en quelques jours. En parallèle, la hausse des prix se poursuit. Depuis le début de la pandémie, nous avions déjà constaté une augmentation de 15 % environ dans la région pour certains biens. 

Quel a été l’impact de la crise sanitaire sur votre secteur ?

D’un côté, la pierre a été perçue par beaucoup d’acheteurs comme une valeur refuge. En revanche, le nombre de clients potentiels s’est considérablement réduit. Les voyages étaient, en effet, difficiles et la clientèle étrangère avait quasiment disparu.

Le prix immobilier à Nice est de 5 020 €/m².

La clientèle étrangère est-elle de retour ?

Absolument. Les Scandinaves, les Anglais, les Allemands ou encore les Néerlandais sont, de nouveau, nombreux à s’intéresser à notre belle région. Ils arrivent d’ailleurs très souvent avec des budgets importants. La clientèle locale reste toutefois très présente parmi les acheteurs. Enfin, la crise sanitaire a poussé de nombreux résidents d'autres régions à venir s’installer sur la Côte d’Azur. Ils profitent du télétravail pour changer de vie.

Quel conseil donner à un futur acheteur ?

Il est évidemment difficile de savoir ce qu’il va se passer dans les prochains mois. L’inflation galopante, la crise du Covid qui n’est peut-être pas terminée et la guerre en Ukraine pourraient calmer le marché. Celui-ci devrait toutefois poursuivre sa tendance haussière. De façon générale, c’est sans doute le meilleur moment pour vendre. La demande est forte. La pénurie de biens permet de trouver un acheteur rapidement à un prix très intéressant. Pour les acheteurs, c’est également le moment d’acheter. Malgré la forte hausse des prix, les taux d’intérêt restent faibles. Cela pourrait ne pas durer. 

En moyenne, le prix immobilier à Cannes est de 6 017 €/m².

Quel bilan tirez-vous de 2021 et de 2022 ?

Nous avons réalisé beaucoup plus de ventes qu’en 2020. 2021 fut donc une année tout à fait exceptionnelle avec, pour nous, 68 % de croissance. Cette situation continue puisque, pour le moment, notre chiffre d’affaires a augmenté de 23 % par rapport à ce record de l’année précédente. Nous sommes donc très satisfaits. 

Estimer gratuitement votre bien en 2 min
Image portrait
Image
Filip Wretman
Filip Wretman
Wretman Estate & Consulting, 19 rue des Serbes, 06400 Cannes

A la une !