Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

« Le prix immobilier à Boucau est attractif »

Située à seulement 4 km de Bayonne, la ville de Boucau profite d’un environnement calme et d’un cadre de vie attrayant. Michèle Labat, directrice d’agence de Labat Immobilier, à Boucau, aborde avec nous l’évolution du marché immobilier de la Côte Basque.

« Le prix immobilier à Boucau est attractif »

Quel est votre secteur d’intervention ?

Nous intervenons essentiellement sur les villes de Boucau et Tarnos. Il nous arrive également de vendre ou de louer des biens dans le secteur du sud des Landes comme Labenne, Saint-Martin-de-Seignanx et Ondres.

Les secteurs de Boucau et de Tarnos sont-ils dynamiques ?

C’est une zone qui reste très dynamique car les deux villes sont voisines de l’agglomération du BAB (Bayonne-Anglet-Biarritz) et des communes du Sud Landes comme Ondres, Saint-Martin-de-Seignanx ou encore Labenne.

Bon à savoir

Le prix immobilier à Boucau est de 3 500 €/m²,  environ.

Les prix immobiliers ont-ils tendance à augmenter, à stagner ou à baisser ?

Les prix immobiliers, bien qu’ils aient sérieusement augmenté pendant une période, restent plus accessibles, mais je dirais qu’ils ont plutôt tendance à monter.

Qu’en est-il du marché de la location et quelles sont ses spécificités ?

Le marché du locatif est tendu car nous avons beaucoup de demandes, mais peu d’offres. De plus, les loyers sur le secteur restent élevés. Certains profils de locataire ont donc du mal à présenter les garanties exigées notamment par les assurances garanties loyers impayés. Il y a également beaucoup de locations saisonnières et de courtes durées dans la région. Cela engendre une diminution des logements disponibles en location annuelle.

Quelles sont les conséquences de la crise sanitaire sur le marché immobilier ?

La crise sanitaire ne semble pas avoir eu d’impact négatif sur l’immobilier du secteur. Néanmoins, les conditions de travail sont assez difficiles pendant le confinement. Le télétravail est compliqué dans notre profession surtout pour la vente et la location. Vendre ou louer un bien immobilier à distance est tout de même utopique. Par chance, la région dans laquelle nous travaillons est dynamique, les taux d’intérêt restent bas et la demande immobilière reste importante. Nous demeurons prudents malgré ce dynamisme qui fait grimper les prix. La maîtrise des prix est un facteur important pour éviter un phénomène de surenchères et une éventuelle chute brutale. Si les taux d’intérêt croissent, le marché immobilier pourrait en pâtir.

Michèle Labat © SeLoger
Michèle Labat, Directrice d’agence de Labat Immobilier,
Agence de Labat Immobilier, 26 rue Paul Biremont, 64340 Boucau