Vous souhaitez réserver une location saisonnière, quelles précautions prendre ?

01 fév 2021
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

De nombreux professionnels mais aussi des particuliers proposent des biens à la location pour les vacances. Ces locations sont peu réglementées et le locataire doit porter attention à certains éléments.  

Image
Vous souhaitez réserver une location saisonnière, quelles précautions prendre ?
Si vous avez versé des arrhes pour réserver le logement et que vous souhaitez vous désister, vous perdez la somme. © alle12

Sommaire

Dans quelles conditions louer une location saisonnière ?

Le loueur d'une location saisonnière doit vous remettre un document comportant la description du bien loué, la situation géographique et les conditions de la mise en location. Sachez que le contrat de location est facultatif mais vous avez intérêt à en réclamer un. Les engagements de chacun doivent être précis pour éviter tout litige.

Le prix doit être ferme et définitif. Les suppléments - eau, électricité, ménage – non prévus au contrat ne peuvent vous être réclamés.

Dans certaines communes « touristiques », une taxe de séjour est due. Elle est fonction de la durée du séjour et du nombre d’occupants.

Lors de la conclusion du contrat, le propriétaire peut vous demander de verser une somme « d’avance ». En versant des arrhes, vous pouvez vous désister en perdant la somme. En revanche, en versant un acompte, vous êtes engagés définitivement. Le loueur peut vous réclamer le versement de la totalité des sommes dues si vous décidez d’annuler.

Pensez à vérifier auprès de votre assurance que votre responsabilité est bien couverte si elle est engagée dans le cadre de la location.

Ne négligez pas l'état des lieux d'entrée dans la location 

Le versement d’un dépôt de garantie peut vous êtes réclamé lors de l’entrée dans les lieux. Son montant est libre. Il convient de vérifier dans le contrat les conditions de remboursement et notamment le délai.

L’état des lieux permet de déterminer les éventuels dommages que vous avez causés dans le logement. Il est normalement établi à votre arrivée ainsi qu’à votre départ. En pratique, le contrat peut prévoir un délai pendant lequel vous pouvez faire des observations quant à l’état du logement. Ce délai ne peut être inférieur à 3 jours.

  • Arrêté du 16 mai 1967 relatif aux locations saisonnières en meublé
  • Article 1590 du code civil
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French

A la une !