« À Fréjus et Saint-Raphaël, les marchés de la transaction et de la location sont tendus »

03 mai 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Dans le secteur de Fréjus et Saint-Raphaël, Doriane Diez, négociatrice de Terracota Immobilier, fait face à une tension inédite. De nombreux acquéreurs se retrouvent contraints de louer, générant, par ricochet, une tension sur le marché locatif.

Image
port-saint-raphael-seloger
Outre leur littoral, Fréjus et Saint-Raphaël séduisent par leurs infrastructures et leur qualité de vie. © ms_pics_and_more – Shutterstock

Qui sont vos clients ?

Nous rencontrons une majorité de personnes qui ne sont pas originaires du secteur de la Côte d’Azur. Ce sont surtout des particuliers qui ont vendu leur résidence principale dans leur ville d’origine et qui souhaitent s’installer dans notre belle région ensoleillée afin d’y passer leur retraite. Nous accompagnons également une forte proportion de personnes en quête d’une résidence secondaire.

Quels sont les secteurs les plus recherchés ?

À Saint-Raphaël, le quartier de Boulouris est tout particulièrement apprécié. Il s’agit d’un quartier résidentiel très calme, réputé pour la beauté de ses criques et de ses plages. Il est également prisé pour son célèbre sentier, très apprécié des randonneurs parce qu'il offre des vues sublimes sur la baie. Situé à quelques pas, seulement, à l’est du centre-ville, le quartier de Santa Lucia est, lui aussi, très recherché. Il accueille un port de plaisance important du littoral et de nombreux appartements prisés des personnes à la recherche d'une résidence secondaire. Enfin, je citerais le quartier du plateau Notre-Dame, tout proche du littoral, entre le cœur du centre-ville et Boulouris. Ce secteur a l’avantage de rester plutôt calme, tout étant animé par la présence des touristes.De nombreux quartiers résidentiels, proposant plus de maisons, sont aussi très appréciés. Ils restent relativement proches de la mer tout en étant distants d’à peine 5 minutes du centre-ville.

Quels biens à quels prix dans votre secteur d'intervention ?

À Fréjus ou à Saint-Raphaël, un T3 pourra se trouver pour un prix oscillant autour des 315 000 €. Pour une maison, en revanche, l’enveloppe minimale est de 830 000 €. Mais à ces conditions, attention, il y aura beaucoup de travaux à faire ! Ce qui est certain, c’est qu’en l'état actuel des choses, un bien au prix n’aura pas besoin de plus d’une semaine avant que la transaction ne se fasse.

Le prix immobilier à Fréjus est de 3 987 €/m2.

Quelles sont les spécificités du marché de la location ?

La tension sur le marché locatif est similaire à celle qui caractérise le marché de la transaction. Dès qu’un bien rentre, il est tout de suite reloué. En ce moment, nous rencontrons d’ailleurs une nouvelle clientèle pour ce type de prestation. Il s’agit de retraités qui ont vendu leur résidence principale dans l’arrière-pays et qui veulent se rapprocher du bord de mer. Ils sont contraints de passer temporairement par la location, car ils n’arrivent pas à acheter, faute de biens disponibles.

Comment le marché immobilier devrait-il évoluer ?

L’avenir reste très incertain. On pourrait imaginer que le marché va ralentir, mais de là à pouvoir déterminer quand ce ralentissement se produira…

Quelle est la meilleure saison pour vendre ou acheter à Fréjus ou à Saint-Raphaël ?

Le printemps et l’automne sont définitivement les meilleures saisons de l’année. Beaucoup de clients viennent ici hors saison, pour prendre le pouls de la ville sans les touristes. En plus, il est toujours plus facile de se projeter dans ce type de ville durant les beaux jours.

Image portrait
Image
Doriane Diez
Doriane Diez
Terracota Immobilier, 165 rue Charles Goujon, 83700 Saint-Raphaël
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

A la une !