« Dans le golfe de Saint-Tropez, les acquéreurs sont plus prudents qu'avant »

04 oct 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Pendant la crise du Covid, le marché de l’immobilier du golfe de Saint-Tropez s’est considérablement tendu. Si l’activité reste importante, un ralentissement semble toutefois se dessiner. Davantage de précisions avec Élisabeth Roy-Colagiacomo, gérante de l’agence Maya.

Image
vue-saint-tropez-seloger
Le charme des villes et des villages du golfe de Saint-Tropez explique l’engouement des acheteurs pour ce secteur. © Prosign – Shutterstock

Qui achète dans le golfe de Saint-Tropez ?

Une très large majorité de nos clients acquéreurs sont des actifs entre 45 et 65 ans. Ils recherchent une maison individuelle avec jardin et piscine, en priorité au Plan-de-la-Tour ou ses alentours. La route des Crêtes est également très appréciée. Ils souhaitent s’installer à proximité des villages ou du bord de mer.

Que dire du marché immobilier sur votre secteur d'intervention ?

Qu'il reste tendu. Toutefois, depuis le mois de juillet, la région connaît une stabilisation du prix de son immobilier et cela malgré le peu de produits disponibles et une demande qui reste forte. Nous constatons, également, une certaine concurrence entre les biens car les acheteurs sont plus prudents qu’auparavant. Nous éprouvons aussi des difficultés à motiver les vendeurs pour qu'ils mettent leur logement sur le marché. Ils ont peur de ne pas être en mesure d’acheter un autre bien tant l’offre est faible actuellement. Enfin, nous remarquons, depuis plusieurs semaines, une augmentation significative des demandes d’estimation pour la location saisonnière.

Quels sont les délais de vente dans le golfe de Saint-Tropez ?

Ils s'établissent entre 3 et 6 mois lorsque le bien est correctement estimé. Certains produits se vendent plus rapidement. D’autres, trop chers ou en mauvais état, mettent beaucoup plus de temps à trouver preneur.

Quels biens à quels prix dans le golfe de Saint-Tropez ?

Évidemment, les prix varient selon les secteurs. En moyenne, les acheteurs peuvent acquérir un studio à 110 000 € contre 160 000 € pour un T2. Pour les T3, il faut compter 40 000 € de plus environ. Les prix des maisons sont très variables en fonction du standing, de la localisation et des équipements proposés. En moyenne, ils s’établissent aux alentours de 650 000 €.

Qu’en est-il de la location saisonnière ?

Il faut compter entre 700 et 900 € par semaine en moyenne. Évidemment, certains biens se louent beaucoup plus cher.

En moyenne, le prix immobilier à Sainte-Maxime est de 6 173 €/m².  

Quel aura été l'impact de la crise sanitaire ?

Le Covid-19 a accentué, fortement, la rareté des biens dans le golfe de Saint-Tropez. Cette pénurie de l'offre a provoqué une augmentation des prix ces deux dernières années.

Quel bilan provisoire tirez-vous de ces derniers mois ?

Nous avons très bien travaillé l’année dernière. En 2022, la situation est correcte, même si nous constatons un ralentissement de l'activité. Notons que les biens entre 700 000 et 800 000 € sont ceux qui se vendent le mieux.

Quelle est la meilleure saison pour vendre ou acheter ?

Dans le golfe de Saint-Tropez, nous observons deux périodes propices dans l’année. Il s’agit des mois de septembre/octobre et des mois de mars, avril et mai. C’est là que nous rentrons la plupart de nos mandats. Nous réalisons donc de nombreuses ventes entre mars et fin juillet, puis en septembre. Les grands événements, comme la braderie de Saint-Tropez ou Voile-Saint-Tropez, sont également des périodes clés pour la vente et l’achat. Ils attirent en effet de nombreux acheteurs potentiels.

Image portrait
Image
Silhouette femme pour ITV ©Logic-immo
Élisabeth Roy-Colagiacomo
Agence Maya, 6 rue de Verdun, 83120 Sainte-Maxime
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

A la une !