Comment vendre votre maison entre particuliers ?

Vincent Cuzon 12 sep 2023
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Vous souhaitez vendre votre maison par vos propres moyens ? C’est tout à fait envisageable, à condition de prendre quelques précautions et de se renseigner au préalable sur les différentes démarches à effectuer pour mener la transaction à bien.

Image
Les conseils à suivre pour vendre une maison entre particuliers. © gpointstudio - Getty Images
Les conseils à suivre pour vendre une maison entre particuliers. © gpointstudio - Getty Images
Sommaire

Vendre sa maison en direct : est-ce une bonne idée ?

Vendre votre maison par vos propres moyens, c’est possible. Le principal avantage est financier. En effet, qui dit vente entre particuliers dit transaction sans honoraires d’agence. Ces derniers, qui peuvent être à la charge du vendeur ou de l’acheteur, représentent environ 4,5 % du prix de vente. Par exemple, pour un bien vendu 250 000 euros avec des honoraires de 4,5 %, les frais d’agence s’élèvent à 11 250 euros. Toutefois, sachez qu’en vendant votre maison en direct, vous ne bénéficierez pas des conseils, de l’expertise et de l’accompagnement complet d’un agent immobilier, qui reste le plus à même de vendre votre bien rapidement et au meilleur prix. C’est encore plus vrai dans un contexte où la réglementation évolue rapidement (nouveau DPE, audit énergétique, ERP, etc.).

De plus, la vente entre particuliers est une opération chronophage, puisque vous allez devoir vous occuper de tout le processus de transaction, de l’estimation à la signature de l’acte authentique chez le notaire, en passant par la gestion des visites. Il faut garder cela à l’esprit et être certain d’être suffisamment disponible et organisé avant de se lancer dans l’aventure. Sans oublier l’aspect émotionnel : ce bien, vous y avez vos souvenirs, peut-être même vu grandir votre famille. Il vous faudra prendre du recul, mettre de côté l’affect et vous préparer à entendre des remarques parfois déroutantes au cours des visites.

Vente entre particuliers : comment préparer les visites ?

Comme vu plus haut, dans le cadre d’une vente entre particuliers, c’est à vous de gérer toutes les démarches liées à la transaction. La vente d’une maison est différente de celle d’un appartement, dans la mesure où vous n’avez, si elle n’est pas en copropriété, aucune information à récupérer auprès du syndic. Vous en aurez en revanche d’autres, selon les cas, à fournir au futur acquéreur (certificat d’assainissement par ex.). En théorie, vous disposez donc de toutes les informations importantes à fournir aux acquéreurs potentiels : superficie de la maison, nombre de pièces, année de construction, travaux réalisés et/ou à prévoir, etc. Vous pourrez donc réaliser une annonce en bonne et due forme. Renseignez-vous toutefois sur les mentions obligatoires à intégrer dans l’annonce.

Parallèlement, ne négligez pas les photos de l’intérieur et de l’extérieur de votre maison. Leur qualité est déterminante pour attirer les acquéreurs potentiels. Si l’organisation de votre intérieur laisse à désirer, n’hésitez pas à faire appel à une entreprise de home staging, qui sera en mesure de mettre en valeur les différents espaces de votre maison. Attention, pour qu’une opération de home staging soit rentable, son coût doit être inférieur à 5 % du prix de vente de votre maison. En ce qui concerne l’estimation de votre bien, elle est primordiale : un prix trop élevé fera fuir les acheteurs potentiels tandis qu’un prix trop bas rendra difficile le rachat d’un autre logement. Pour appliquer un prix de vente réaliste, aidez-vous d’outils d’estimation en ligne, qui vous permettront de connaître le prix moyen au mètre carré des maisons dans votre secteur. Il faudra ensuite pondérer ce prix moyen à la hausse ou à la baisse selon l’état général de votre bien, ses performances énergétiques ou encore les rénovations effectuées.

Les étapes à suivre pour vendre sa maison entre particuliers

Une fois votre annonce rédigée convenablement, il ne reste plus qu’à la diffuser, dans la presse locale et en ligne. De nombreuses plateformes digitales vous permettent de publier l’annonce de votre maison, l’idéal étant d’opter pour un site à forte audience, sérieux et reconnu, comme SeLoger. Vous pouvez généralement indiquer la façon dont vous souhaitez être contacté (téléphone ou écrit) par les acquéreurs potentiels. Si vous craignez les appels intempestifs, privilégiez une communication par écrit uniquement. Toutefois, lorsque vous recevez des messages de personnes intéressées, essayez d'être réactif pour ne pas passer à côté d’une vente. Ensuite, il vous faudra échanger et organiser les visites. Sur ces points, l’intérêt de faire appel à un professionnel prend tout son sens : il saura faire le tri et poser les bonnes questions pour déterminer le sérieux de la demande et répondre aux diverses questions, parfois techniques, des acquéreurs potentiels.

Les visites planifiées, préparez votre logement au mieux (rangement, home staging…) pour qu’il ait plus de chance de déclencher un coup de cœur. En plus des documents obligatoires à transmettre aux visiteurs, comme l’ERP (Etat de Risques et Pollutions), n’hésitez pas à leur remettre un dossier de visite complet, avec par exemple vos coordonnées, un descriptif précis du bien, une présentation du quartier, les diagnostics techniques déjà réalisés ou encore une liste des travaux entrepris dans le logement, factures des matériaux et artisans à l’appui. Cela rassurera les acquéreurs sur votre sérieux et sur l’état général de votre maison. Préparez-vous en amont à l’éventualité d’une négociation : ces moments peuvent être stressants, encore plus si vous n'êtes pas accompagné par un pro. Gardez d’ailleurs en tête que, si vous ne vous sentez plus en capacité de vendre seul, vous pouvez tout à fait vous diriger vers une agence, et ce à tout moment du processus.

Si vous recevez une offre d’achat au prix, à vous de vous renseigner sur le plan de financement de l’acquéreur. S’il est adapté, vous pourrez prendre rendez-vous chez le notaire pour signer le compromis de vente. C'est le notaire qui se charge des démarches administratives à réaliser avant la signature de l'acte de vente. Les frais de notaire sont à la charge de l’acquéreur. 

En cas d’offre inférieure au prix, vous pouvez, après avoir étudié le marché, faire une contre-offre au candidat si vous la jugez insuffisante.

Vendez votre bien avec une agence ou entre particuliers
Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Vendre ou louer son appartement
Vendre
Vous êtes propriétaire d’un appartement, et vous aimeriez procéder à une transaction immobilière prochainement ? Que vous optiez pour une vente ou pour une location, vous devez déterminer les forces...
Image
bâtiment agricole campagne
Vendre
Considéré comme une construction prévue pour l’exploitation agricole ou l’élevage, le bâtiment agricole devient de plus en plus fréquemment le sujet de transactions immobilières. Cette tendance s...