Nos conseils pour la vente d’une maison

Xavier Beaunieux 13 oct 2023
mis à jour le
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Vous avez un bien à vendre ? Vous pouvez choisir de le faire seul, ou accompagné par un professionnel. En 2022, 1 352 000 transactions immobilières entre particuliers ont été recensées en France. Mais face à l’ampleur du projet et aux différentes difficultés rencontrées, la majeure partie (deux tiers) des transactions est réalisée grâce à l’aide d’un professionnel de l’immobilier. Pas d’honoraires, négociation en direct, contrôle du projet… Les raisons d’opter pour la vente de particulier à particulier ne manquent pas. Trouvez, ci-dessous, le bon conseil vente maison pour céder votre bien rapidement, et au meilleur prix.

Image
Conseils pour réussir la vente de votre bien
Nos conseils pour vous aider à mener à bien votre projet de vente immobilière © Getty
Sommaire

Conseil n°1 : estimer le prix avec soin

Le prix de vente de votre bien est un point déterminant pour attirer de potentiels acquéreurs. Il ne doit pas être sous-estimé ou, au contraire, surestimé. Un prix évalué avec justesse facilite les transactions immobilières.. 

Même si cela peut être difficile, notre tout premier conseil vente maison consiste donc à évaluer le prix de votre maison ou appartement de façon objective. Pour ce faire : 

  • Prenez le temps de vous renseigner sur le marché immobilier local.
  • Comparez votre bien immobilier à des annonces immobilières situées à proximité, de préférence dans votre quartier.
  • Consultez le baromètre Meilleurs Agents publié chaque mois, il reflète au plus près la réalité de l’évolution du marché de l’immobilier dans les grandes métropoles françaises.
  • Étudiez des critères objectifs : luminosité, étage, nuisances, accessibilité, état général, vis-à-vis, extérieurs, etc.

Utilisez un outil d’estimation gratuit en ligne, comme celui proposé par SeLoger.

Bon à savoir : Estimation immobilière par agence : le bon réflexe

75 % des vendeurs font appel à un professionnel de l’immobilier pour disposer d’une estimation fiable de leur bien. Le budget moyen à prévoir est de 250 à 300 € en passant par un notaire et de 300 à 750 € si le bien fait l’objet d’une expertise immobilière. Si vous confiez l’estimation de votre logement à un mandataire ou une agence immobilière, la prestation est souvent gratuite.

Conseil n°2 : procéder aux réparations et améliorations nécessaires

Une maison sans défaut apparent, immédiatement habitable, est bien plus attractive aux yeux des acheteurs potentiels. Les réparations et améliorations à envisager avant la vente peuvent comprendre un large éventail d’éléments, allant des petites retouches cosmétiques aux rénovations plus importantes :

Les réparations structurelles, si elles s’imposent, doivent bien sûr être votre priorité. Cela inclut la correction de tout problème de plomberie, électricité, toiture ou fondation. Les acheteurs sont souvent réticents à investir dans une maison présentant des problèmes majeurs, susceptibles de nécessiter des réparations coûteuses à court terme.

Il peut ensuite être de bon conseil pour la vente d’une maison de vous concentrer sur les aspects esthétiques du bien. Cela peut impliquer de :

  • Repeindre les murs.
  • Remplacer les revêtements de sol endommagés.
  • Réparer les fissures dans les murs ou les plafonds.
  • Moderniser les éléments désuets, tels que les luminaires ou les robinets.

Une maison fraîchement rénovée et bien entretenue aura une apparence plus séduisante pour les acheteurs et se démarquera sur votre marché immobilier.

Considérez enfin les améliorations pouvant ajouter de la valeur à votre maison. Cela peut inclure la rénovation de la cuisine ou de la salle de bains, l’ajout d’une petite terrasse extérieure, un chauffage d’appoint dans le salon…

 

Conseil n°3 : réaliser les diagnostics immobiliers obligatoires

90 % des acquéreurs visitent seulement des logements ayant un bon DPE ou se basent sur une mauvaise note pour négocier. En cas de transaction immobilière, vous devez joindre un dossier de diagnostic technique (DDT) au compromis ou à l’acte de vente. En moyenne, le prix d’un diagnostic immobilier en 2023 oscille entre 40 € et 250 €. Et si l’on passe par une agence immobilière pour vendre son bien, ce diagnostic est offert. Il contient : 

  • Diagnostic de performance énergétique (DPE) ;
  • Diagnostic plomb (Crep) ;
  • État spécifiant la présence ou l’absence d’amiante ;
  • Diagnostic électricité (installation de 15 ans ou plus) ;
  • Diagnostic gaz (installation de 15 ans ou plus) ;
  • Diagnostic assainissement non collectif ;
  • Diagnostic termites et autres insectes xylophages ;
  • État des risques et pollutions : naturels, miniers, technologiques, sismiques, radon, etc. ;
  • Diagnostic bruit ;
  • Audit énergétique si votre logement est classé F ou G sur le DPE (depuis le 1er avril 2023).

Pour un appartement, il convient de fournir, en sus, le carnet d’information du logement (CIL). La surface privative du lot de copropriété (Loi Carrez) doit être précisée.

Notre conseil de vente maison : procédez à tous ces diagnostics le plus tôt possible ! La loi vous impose de les fournir au plus tard le jour de la signature du compromis ou de la promesse de vente. Néanmoins, il est judicieux de réaliser cette formalité dès la mise en ligne de l’annonce. Vous pourrez ainsi répondre à toutes les questions et rassurer les visiteurs.

Conseil n°4 : mettre son bien immobilier en valeur

Des visites sont prévues ? Avant de recevoir les futurs acheteurs, veillez à bien préparer votre logement. Il doit être propre, bien rangé. Une décoration neutre facilite la projection des futurs acquéreurs. Bibelots, photos de famille, meubles datés, murs aux couleurs criardes sont à éviter. Si vous en avez la possibilité, uniformisez les peintures avant de mettre en vente votre bien.

Pensez à désencombrer les différentes pièces de votre maison ou appartement, en suivant les principes du home staging. Finalisez vos travaux et procédez aux éventuelles petites réparations pour ne pas effrayer les acheteurs potentiels.

Bon à savoir : De particulier à particulier : un bon conseil de vente maison ?

Si elle présente certains avantages, la vente d’un bien immobilier de particulier à particulier demeure complexe. Estimation du prix, rédaction de l’annonce, gestion des visites… Le vendeur doit gérer seul tous les aspects de la transaction. Confier son projet à l’expertise d’un professionnel de l’immobilier permet de se libérer de l’intégralité de ces tâches chronophages, et parfois aussi vendre plus rapidement.

Conseil n°5 : rédiger une annonce immobilière attractive

Dans le cadre d’une vente immobilière de particulier à particulier, c’est à vous de rédiger et mettre en ligne l’annonce. Nos recommandations pour une annonce réussie : 

  • Mettez-vous dans la peau d’un acquéreur. Quelles informations souhaiteriez-vous retrouver dans l’annonce ? Une description précise du bien, son emplacement, sa surface. Soyez honnête. Par exemple, si des travaux sont à effectuer, mieux vaut le mentionner. Cela vous permet d’éviter toute déconvenue au moment des visites.
  • Choisissez de belles photos. En ajoutant des clichés soignés à votre annonce, elle reçoit sept fois plus de visites. N’hésitez pas à recourir à un photographe professionnel pour être certain de la qualité de vos photos et à publier beaucoup de clichés.

Publiez votre annonce sur différents canaux : portail d’annonces immobilières puissant comme SeLoger.com, plateformes de vente entre particuliers, réseaux sociaux, etc.

Conseil n°6 : optimiser la visibilité de votre maison

En publiant votre annonce partout, vous augmentez vos chances de trouver rapidement un acheteur pour votre propriété.

Les plateformes en ligne comme SeLoger sont incontournables dans le processus de vente d’une maison. Elles vous permettent d’atteindre un large public d’acheteurs potentiels et recherchant activement des propriétés en ligne. Assurez-vous d’inclure des descriptions détaillées, des photos de qualité, voire des visites virtuelles pour attirer l’attention des internautes.

En plus des plateformes en ligne, ne négligez pas les canaux plus traditionnels. Utilisez, par exemple, des panneaux « À vendre » pour attirer l’attention des passants locaux. Annoncez également la vente dans les journaux locaux ou les magazines immobiliers. Ces stratégies complémentaires peuvent se révéler particulièrement efficaces pour cibler les acheteurs potentiels dans votre région.

N’oubliez pas enfin le pouvoir du bon vieux bouche-à-oreille. Informez vos amis, votre famille, vos collègues et vos voisins de la vente. Ils pourraient connaître des personnes intéressées ou être eux-mêmes à la recherche d’une nouvelle propriété.

Conseil n°7 : rester ouvert à la négociation

Il est normal d’espérer vendre au meilleur prix, mais la négociation est une composante clé du processus de vente d’une maison. Au cours de cette étape inévitable, vendeurs et acheteurs tentent de parvenir à un accord mutuellement satisfaisant sur le prix et les conditions de la transaction. Votre ouverture au dialogue peut faire toute la différence pour conclure la vente avec succès et obtenir le meilleur prix possible pour votre maison.

Si vous vous engagez dans des discussions après une offre d’achat, il est important d’avoir une idée claire de votre prix plancher, c’est-à-dire le prix minimum auquel vous êtes prêt à vendre. Cela vous aidera à rester ferme dans vos négociations tout en vous montrant réaliste quant à la situation du marché immobilier local.

Évitez de laisser vos émotions prendre le dessus et gardez à l’esprit l’objectif principal : vendre votre maison de manière satisfaisante pour toutes les parties impliquées.

Les trois points clés à retenir :

  • Valorisez les points forts de votre maison pour attirer les acheteurs.
  • Soyez flexible et ouvert à la négociation pour faciliter la vente.
  • Utilisez divers canaux de promotion pour maximiser la visibilité de votre propriété.
Vendez votre bien avec une agence ou entre particuliers
Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !