Avec l’arrivée du printemps, les prix des logements dans l’ancien se négocient moins